TestsXbox One

Mafia 3 : donc, ça dit quoi ?…

La série des Mafia ayant quand même ses aficionados et après un deuxième opus en demi-teinte, qu’en est-il donc du troisième du nom qui après avoir savamment distillé une hype de dingue était carrément plutôt attendu au tournant.

mafia-3-jaquette

  • Date de sortie : 07 Octobre 2016
  • Editeur2K Games
  • Développeur : Hangar 13, 2K Czech, Mass Media
  • Genre : TPS
  • Prix : 69,99€
  • PEGI : +18
  • DisponibilitéVersion physique et dématérialisée

 

Back from Hell bro!

Tu es Lincoln Clay mon gars, et tu reviens de l’enfer du Vietnam où après de longs mois passés dans le bourbier sanglant et la violence extrême, tu es devenu l’élite de la soldatesque sanguinaire !
De retour à New Bordeaux, Lincoln retrouve enfin sa famille, la mafia Black, et surtout Sammy le boss du gang et père adoptif de Lincoln.

Cependant le business va mal à cause de la mafia Haïtienne et Sammy est en délicatesse avec Sal Marcano, le Capo di tutti capi, et alors que les retrouvailles battent leur plein, le crew Marcano débarque, palabre hypocritement un peu puis fume tout le monde, et toi mon Lincoln tu prends ta balle dans ta tronche !

Damned ! Mais tu n’es pas mort et, recueilli par le père James, tu vas guérir, recouvrir tes forces pour mener à bien ta vengeance contre les fumiers qui ont massacré ta famille.
Tout les Marcano doivent crever et leur business avec eux !

mafia-3-lincoln

So, let’s go bro!

La trame étant posée, on peut démarrer la vendetta de Lincoln. Mettons en avant tout de suite ce qui fait la qualité première du titre, à savoir la narration. L’histoire est prenante et les personnages qui la composent sont forts et hauts en couleurs, les différents témoignages et dialogues entrecoupés de flash-forward sont autant d’éclairages sur la situation mafieuse en Louisiane que sur les événements politiques réels survenus dans les sixties (le KKK, le décès du docteur ML King ou la situation sociale des noirs).

Le scénario exploitera les scènes où Donovan, ex-agent de la CIA et précieux informateur de Lincoln, est interrogé par une commission sénatoriale enquêtant sur les agissements de Lincoln à l’encontre de la mafia Italienne et des politicards complices qui en feront les frais.
Certains dialogues sont particulièrement tendus et les cinématiques de ces situations offrent une palette d’émotions des plus crédibles aux personnages (malgré quelques carences techniques…) qui sont parfaitement lisibles sur les visages, notamment du père James.

Le jeu proposera donc d’explorer New Bordeaux afin de démanteler l’empire Marcano en éradiquant ses activités et en éliminant les sous-fifres, lieutenants et boss de quartiers, ce qui sera l’occasion également de se cultiver sur les activités criminelles en vogue à l’époque : prostitution, drogue, alcool, jeu mais aussi extorsion, racket, traitement des déchets…

mafia-3-donovan

But fuck that, it’s boring bro!

Hélas oui car nous arrivons à l’ombre dans le tableau et au moment où le titre se prend les pieds dans le tapis.
Les missions proposées consisteront à se déplacer vers un point donné et soit détruire du matos, soit interroger une cible ou l’éliminer, et voilà… Et ceci va se répéter à l’envie malheureusement, du coup le manque cruel de diversité dans les missions mais également dans la façon de les appréhender plombent gravement le jeu. L’approche sera systématiquement la même en fonction du nombre d’ennemis rencontré et l’IA ne brillant pas particulièrement par son intelligence cela occasionnera des situations rapidement gonflantes.

Seules les missions d’interrogatoire offriront éventuellement une alternative car en cas d’alerte, la cible cherchera à fuir et il faudra alors soit la coincer avent sa montée dans un véhicule, soit engager une course-poursuite des plus cocasses compte tenu de la conduite arcade des véhicules.
Pour le reste les missions s’aborderont soit furtivement, soit en bourrinant. Cette dernière méthode étant le plus souvent vouée à l’échec en raison du nombre d’ennemi et ce malgré les renforts que Lincoln peut appeler moyennant finance.
Il est à noter que chaque décès de Lincoln fera perdre une part conséquente de pognon mais que rapidement nous n’en n’aurons cure, notre ami grâce a ses activités lucratives étant aussi blindé qu’un émir du golfe !

De fait la furtivité sera la méthode la plus souvent utilisée et là aussi, misère que c’est chiant !
Il suffira de se planquer bien tranquille, de siffler pour attirer le gars à proximité, il arrive, bouton B, cut-scene arrachage de trachée artère au couteau de chasse, et hop. Répéter la chose à profusion en changeant parfois de spot pour se rapprocher des mecs trop loin qui n’entendent pas le sifflement !
Pour dire, sur une mission j’ai du taillader au moins 15 mecs sans bouger mes fesses de derrière le mur ou j’étais planqué… Ensuite un peu de folie en utilisant le pistolet à silencieux et en dégommant les autres mecs à distance…

Le recrutement des alliés amènera quand même un peu de fraîcheur grâce à la gestion du business des quartiers qui laissera libre cours à Lincoln de choisir qui privilégier en fonction des bonus rapportés par ses associés, Burke, Cassandra et Vito, mais même les missions secondaires offertes souffriront des mêmes aléas que l’histoire principale en termes de répétitivité.

Les améliorations collectées au cours du jeu permettront d’obtenir l’envoi des renforts mentionné plus haut (3 hommes max), des voitures pour se déplacer sur tout type de terrain, la collecte des fonds pour les planquer au chaud, de l’approvisionnement, la possibilité de couper les communications ou bien de corrompre les autorités pendant un court laps de temps.
Les capacités de Lincoln pourront elles aussi être améliorées permettant de transporter plus de munitions, de kit de soin ou encore de perfectionner ( très sommairement) les bagnoles.

Pas de perte de temps à s’attarder sur la conduite des véhicules extrêmement arcade (pas de deux roues), de toutes façons aucune poursuite en bagnole ne s’avérant obligatoire, ces dernières ne seront utiles que pour aller d’un point A à un point B ou pour semer la flicaille si besoin, le seul plaisir étant les « sensations » ressenties au volant des différents véhicules de l’époque.

mafia-3-car

And… is it nice?

Ah ben même pas car hormis les cinématiques, le moteur graphique vieillot accuse le coup et est très loin des canons du moment ce qui est bien dommage, quelques textures sont même carrément moches (les pots d’échappement de la Samson Drifter font peine à voir !), bon les trailers nous en avaient encore mis plein les mirettes…

Restent cependant New Bordeaux et la Louisiane qui distillent une bonne ambiance variée entre le centre et le bayou, mais là encore la ville n’est pas très peuplée et il est vrai que se balader autrement que pour récupérer les différents collectibles (fusibles, magazine Playboy, vinyles, tableau de Vargas etc…) n’apportera aucun plaisir particulier ce qui est encore une fois dommage pour un jeu open-world.

mafia-3-carnaval-1

mafia-3-high-tech-stuff

So what?

Au final Mafia 3 est un bon moment à la durée de vie très conséquente qui aurait pu être tout simplement excellent mais qui passe à coté et rate la marche, la faute principalement en incombe à cette répétitivité exaspérante des missions et c’est à se demander pourquoi personne n’a réagi coté studio en ajoutant un brin de diversité.
Le fait est que tous les mécanismes du titre feront immanquablement penser à un certain GTA V mais hélas Mafia 3 est aux antipodes de ce que pouvait proposer le titre phare de Rockstar, alors que sur le papier tous les atouts étaient réunis…

Il reste cependant une histoire superbement construite et narrée ainsi qu’une retranscription très réussie des sixties, avec une bande son imparable constituée de grands classiques certes mais tellement représentatifs de l’époque.
Il faudra alors t’armer d’un peu de patience pour passer le cap du ventre mou du jeu et continuer ton cheminement avec Lincoln afin de l’amener au bout de sa quête sanglante, le titre reprenant un peu de peps vers la fin.

Et à ce sujet le jeu propose deux fins alternatives dont une offrant également deux choix (hoho, no spoil !), il faudra également attendre la fin du début des crédits pour découvrir la véritable et surprenante fin du jeu dans une cinématique mettant en scène Donovan et la commission sénatoriale, fin ouvrant un véritable questionnement sur le rôle tenu par l’ex-agent de la CIA !

mafia-3-casse-la-gueule

Tu n’aimeras pas Mafia 3 si :

  • Tu n’aimes pas la Louisiane et les alligators…
  • Tu es allergique au 60’s…
  • Tu n’es pas patient face à la répétitivité…
  • La violence et toi…
J’ai aimé : J’ai pas aimé :
  • L’histoire et les personnages qui donnent envie d’aller au bout !
  • La Louisiane, les alligators, bref l’atmosphère
  • La VO excellente !
  • La bande son délicieusement rétro
  • La fin du jeu
  • Graphiquement, hmm…
  • Une IA à la ramasse !
  • Répétitif, limite lassant…
  • New Bordeaux pas très vivante

*Test réalisé à partir d’une version commerciale achetée avec les sous du testeur

mafia-3-bayou

Tags

Boombaa

Amateur averti et consommateur parfois effréné de JV depuis de longues années, critique lucide parfois énervé mais bon, nobody's perfect comme disait l'autre !

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Boombaa, il y a 2 ans et 11 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #7479

    Boombaa
    Participant

    La série des Mafia ayant quand même ses aficionados et après un deuxième opus en demi-teinte, qu’en est-il donc du troisième du nom qui après avoir sa
    [Lire l’article : Mafia 3 : alors, c’est d’la balle ?]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer