Dossiers

#15AnsDeXbox #15YearsOfXbox Là où tout a commencé.

Aujourd’hui la marque Xbox fête ses 15 ans, le lancement de la première Xbox a eu lieu le 15 novembre 2001 et beaucoup de personnes s’en souviennent encore. Le show à New-York, la première console vendue par Bill Gates lui-même, les personnalités présentes pour les events. Tout le monde a connu ou a entendu parler de cette période de lancement mythique : la première console de jeu vidéo créée par Microsoft! Ce n’était pas rien comme événement. Mais peu de gens connaissent ce qui s’est passé… AVANT. Car l’histoire de Xbox débute bien en amont de cette date du 15 novembre 2001.

Et c’est cette partie de l’histoire Xbox que nous allons vous conter à partir d’aujourd’hui sur Xbox Place. Alors place au passé, prenons notre DeLorean et remontons le temps jusqu’au 30 Mars 1999.

xbox_logo3

xbox-place-genese2

Date oh combien importante dans l’histoire Xbox. Tant découle de cette journée, un enchaînement de défis, technologiques, logistiques, commerciaux mais surtout humains, qui mis bout à bout, sont l’essence, l’ADN de Xbox. Cette chaîne d’événements changera l’industrie du jeu vidéo de façon indélébile.

Le 30 mars 1999, Ted Hase, un membre de l’équipe de DirectX, envoie une présentation Powerpoint à un groupe restreint d’employés de Microsoft. Ted Hase et trois autres membres travaillaient sur un projet en secret, une suggestion argumentée de la voie que devrait suivre Microsoft quant aux jeux vidéo.

Le lendemain, les quatre hommes tiennent une réunion préparatoire à une réunion beaucoup plus importante, dont le thème est la révision de la stratégie des jeux PC prévue le 5 mai 1999, (ordonnée et planifiée personnellement par Bill Gates), ce qui ressort de cette préparation pour les quatre hommes, c’est que Microsoft doit faire une console de jeux vidéo.

 

Seamus Blackley, Kevin Bachus, Ted Hase et le team leader Otto Berkes n’ont pas entièrement réussi à convaincre qu’un système de jeu vidéo placé sous la TV devait faire partie de l’avenir de Microsoft, mais la graine avait été semée.

La présentation préparée par les quatre hommes était une réponse face à une menace. Microsoft regardait un peu de travers Sony et sa plateforme Playstation, moins par sa réussite commerciale, que par les propos qui ont découlé de la présentation faite de la PS2 par Phil Harrison à la Game Developer Conference de Mars 1999.

En effet, il y avait de plus en plus de propos venant de Sony visant le jeu sur PC, allant même jusqu’à dire à mots à peine couverts qu’ils allaient détruire le jeu sur PC, arguant que le divertissement qu’était le jeu vidéo, se devait d’être sur une plateforme dédiée et que la Playstation était cette plateforme.

Bill Gates partait pour une de ses semaines annuelles de réflexion, emportant une pile de documents produits par des personnes à travers la société sur des sujets différents. Il a demandé à l’équipe DirectX de faire une analyse sur ce qu’ils savaient sur la PlayStation 2 et déterminer si, au final, le PC en tant que plateforme de jeu était en danger. Bill Gates voulait ce rapport dès son retour.

Le Quatuor est arrivé à deux conclusions ; en premier lieu, le PC pouvait surpasser techniquement la PS2, (cela avait été le cas pour chacune des générations de consoles précédentes), ensuite, les composants PC étaient à un tel niveau prix/performances qu’ils pouvaient facilement être assemblés en un système complet très concurrentiel.

Bill Gates a écouté attentivement les quatre hommes lui disant que Microsoft devrait franchir le pas et lancer une console de jeu vidéo. A partir de cet instant, tout a commencé à se mettre en place et à accélérer.

DirectX Box Project

L’intention initiale était de lancer Xbox en même temps que la PS2, restait donc à conceptualiser, construire, présenter et lancer la console avant la fin de 2000.

Les délais de développement étaient par conséquent minuscules, et l’idée même de la console était en gestation face à une Playstation 2 en plein adolescence. L’équipe DirectX Box a dû lutter avec les concepts de base de la console, une nouvelle façon de jouer, sujets qui étaient totalement étrangers à Microsoft. Il fallait concevoir un système qui se lance immédiatement, pas un ordinateur avec son « Menu démarrer », un système qui devait pour un utilisateur se résumer à « mettre un disque et jouer ». Ces prérequis étaient évidents, mais il fallait également qu’un programmeur voit la console comme un PC sous Windows d’un point de vue développement.

Le but était de faire d’une pierre deux coups, entrer dans le monde des consoles de jeu vidéo et renforcer l’activité jeux PC avec une plateforme qui devait permettre de jouer à des jeux de type PC depuis une console de salon.

Les nombreux brainstormings qui suivirent pour l’équipe, avaient pour sujet principal : « Convaincre Microsoft de soutenir pleinement l’idée et le concept et bien entendu, le lancer ». Cela a demandé un peu de temps mais il y avait un besoin chez Microsoft d’analyser la  « menace » Playstation 2, et un désir de la division Windows de proposer une stratégie au département matériel de Microsoft. Et surtout, il y avait un besoin de savoir si une stratégie devait être définie pour créer une catégorie de matériel spécifique de jeu en dessous de $500.

Les réactions des gens chez Microsoft étaient souvent décourageantes pour le quatuor lorsqu’ils proposaient leur ligne de conduite à tenir vis-à-vis du projet DirectX Box. Il y avait des réponses comme « C’est un projet intelligent mais nous ne le ferons probablement pas ». Chez Microsoft les jeux vidéo étaient secondaires, même si cela était l’une des utilisations favorites des utilisateurs de PC, le secteur vidéoludique n’était pas une chose importante pour l’entreprise. Microsoft était impliqué très fortement dans les développements de Windows, Office, etc, donc pas de secteur divertissement à proprement parler.

Suggérer que Microsoft devait lancer quelque chose comme ce que l’équipe DirectX Box proposait était perçu comme une révolution, presque une mutinerie. Mais le quatuor n’étaient pas seul à vouloir faire bouger les choses.

Combat interne

Le groupe WebTV de Microsoft avait aussi un projet: proposer et lancer une Box All in One, un périphérique de salon qui permettait d’être un hub médias et télévision, mais aussi de jouer à des jeux vidéo.

Dans les réunions qui s’en suivirent, dont certaines très rudes, il fallait définir la meilleure voie pour amener Microsoft dans le monde du jeu vidéo. L’équipe DirectX Box avait conquis Bill Gates par leurs arguments sur le fait que leur projet était le seul qui pouvait contrer Sony et attirer les hardcore gamers. Un autre argument démontrait l’inefficacité de l’équipe WebTV de proposer une haute performance avec leur projet, ce dernier n’étant pas dédié aux seuls jeux vidéo.

Mais il fallait pour le quatuor, asséner un grand coup pour que la décision finale penche en leur faveur. Cela a eu lieu en juin 1999 en présence de Bill Gates et Steve Balmer. Dans la perspective de lancer un matériel de jeu vidéo en-dessous de $500, l’équipe a présenté quelque chose de jamais vu : un PC à fonctionnement instantané. Le quatuor avait collaboré avec AMD pour concevoir un BIOS personnalisé et ils avaient réalisé une plateforme qui pouvait démarrer instantanément, ils ont regardé Bill Gates et Steve Balmer en disant : « Regardez, on peut faire ça ! »

Les membres du quartet ont montré à Bill Gates et Steve Balmer diverses démos graphiques, l’une d’elles était l’élément principal, c’était un jeu Playstation qui tournait sur le prototype grâce à un émulateur, il s’agissait de Tomb Raider! Seamus Blackley a démontré à Bill Gates devant un écran, qu’il ne fallait pas plus de neuf secondes entre appuyer sur le bouton Power et l’affichage du jeu.

Kevin Bachus déclara :

Voilà ce que nous serions à même de faire si nous avions l’autorisation de mettre au point cette version spéciale de Windows. Et notre prototype représente ce qu’il est possible de construire pour un fabricant.

L’équipe DirectX Box était allée en amont parler aux différents constructeurs de chips et cartes graphiques : Nvidia, Ati, 3Dfx, et cela a permis de chiffrer les coûts pour cette partie. Ils avaient également discuté avec AMD, avec les fabricants de disques durs, car Windows devait avoir un disque dur. C’était obligatoire à l’époque et c’est pour cette raison que la première Xbox comprenait un disque dur.

L’équipe DirectX Box était ressortie victorieuse de cette réunion, mais cela n’était pas gagné pour autant. Le quatuor était parfaitement conscient que leur projet pouvait très bien être annulé à tout moment. En interne peu de gens s’enthousiasmaient pour le projet.

Un allié précieux

Dans la bataille pour obtenir le feu vert au projet, la petite équipe cherchait des soutiens chez les cadres de Microsoft. L’un des premiers de poids fut Ed Fries, qui était le vice-président pour la publication de jeux vidéo chez Microsoft. Il devint l’un des visages de la Xbox, sans doute le plus connu. Ed Fries prit la responsabilité du line-up de la console, puis le contrôle des jeux first et third party après le lancement de la Xbox. Bill Gates appréciait Ed Fries en raison du succès qu’il avait avec les jeux PC. Et pour l’équipe DirectX Box, il fut l’un de ses principaux alliés dans la bataille qui l’opposait au projet de WebTV.

Ed Fries avait été attiré par le projet du quatuor parce qu’il permettait d’amener des jeux PC vers la télévision des utilisateurs. Il a investi la division jeux PC entière dans le projet, l’équipe DirectX Box savait qu’il avait compris que leur projet lui donnait l’opportunité d’étendre le champ d’action de la division jeux PC sans gros investissements.

Ed Fries avait été souvent approché par le passé pour des projets liés au monde des consoles de jeu vidéo, mais il les avait tous rejetés jusqu’à présent. Par exemple l’équipe de Windows CE, qui travaillait avec Sega sur Dreamcast, souhaitait collaborer avec lui, chose qu’il avait refusé.

L’équipe DirectX Box était arrivée au bon moment et avec le bon projet. Il avait aimé que la proposition faite par cette nouvelle machine ressemble à un PC. L’activité de la division jeux PC était en nette progression et Ed Fries regardait plus loin, il réfléchissait déjà à comment étendre cette activité au monde des consoles de jeu vidéo. Mais les consoles existantes à ce moment-là étaient loin du monde PC, et l’équipe jeux PC n’avait pas réellement d’expérience dans l’univers console.

Le fait que des gens comme Ed Fries se soient impliqués dans le projet du quatuor a entraîné l’effondrement de l’intérêt pour le projet proposé par l’équipe WebTV. Le projet DirectX Box est alors entré dans une nouvelle phase, avec de nouvelles difficultés à venir.

En avant!

Le projet de l’équipe DirectX Box avait donc battu celui de WebTV, mais tout n’était simplifié pour autant, les problèmes pour lancer la console sur le marché ne faisaient que commencer.

Bill Gates et Steve BalmerAprès la réunion en juin 1999 avec Bill Gates et Steve Balmer, il y en eut une autre dans la petite salle de réunion du bureau de ce dernier. Il y avait Bill Gates, Steve Balmer, Seamus Blackley, Kevin Bachus et enfin Bill Veghte, chef de la division Windows grand public.

Cette réunion très privée ne se passa pas dans les meilleures conditions pour les gars de l’équipe DirectX Box, Bill avait demandé à Steve Balmer ce qu’il savait de ce que le quatuor faisait avec leur projet et, Steve Balmer avait répondu par une tirade dont il avait le secret « Cela va être le truc le plus énorme que nous ayons fait, ça va se vendre à des milliards d’unités ! ». Il se moquait un peu du projet en reprenant ce qu’il entendait au sein de l’entreprise.

Mais il leur dit également de manière plus sérieuse « Ecoutez, vous avez des problèmes à résoudre. Quel est le coût de la machine ? Quelle est la marge ? Quel est le retour sur investissements ? ».

Steve Balmer leur a demandé quel serait le prix de vente, ils lui ont répondu « moins de $500 » et il leur a déclaré « Ok, votre coût va être supérieur de $200 à ce prix de vente. Vous avez besoin de faire le point et d’y réfléchir un peu plus ». C’est un homme très intelligent et très professionnel, comprenant parfaitement cette partie de l’industrie.
Malgré les défis et critiques qui existaient, Bill était un énorme moteur pour ce que l’équipe DirectX Box cherchait à faire. Steve quant à lui était plutôt un adversaire, mais en fin de compte, un certain équilibre ressortait de tout cela et c’était une bonne chose.

La lutte pour asseoir le projet chez Microsoft était intense, l’équipe devait faire face en permanence à des critiques de la part de cadres de l’entreprise. Beaucoup ne saisissaient pas vraiment la fonction de la machine, pensant souvent que la console permettrait d’utiliser Internet Explorer, faire de l’édition de photos, ou encore que ce n’était qu’un périphérique de bureau.

Kevin Bachus dû expliquer à maintes reprises que le projet DirectX Box était une console de jeu vidéo, qu’elle ne faisait que ça !

Même à l’extérieur de Microsoft la tâche n’était pas évidente, le quatuor avait eu des retours négatifs lorsqu’ils se sont aventurés à rencontrer les développeurs et les éditeurs.

Microsoft avait une image de concepteur de produits logiciels, mais hélas aussi avec l’image des écrans bleus, des crashs, des problèmes d’installation de logiciels. Par ailleurs, il leur était répondu que dans le marché actuel des consoles de jeu vidéo, Nintendo n’avait pas fait grand-chose sur cette génération, la Sega Saturn avait été enterrée par la Playstation, alors comment Microsoft pourrait résister à Sony dans le monde du jeu vidéo ?

Encore des aléas

ectsMicrosoft a commencé à parler de la Xbox avec des développeurs tiers à l’ECTS, (European Computer Trade Show) en 1999. Jez San et d’autres personnalités de confiance ont été informés sur le projet. Mais à partir du moment où l’équipe DirectX Box a divulgué leur projet, l’inévitable se produisit : une fuite.

Il y avait un contrat entre Microsoft et Konami, ce dernier pouvait porter des jeux PC de Microsoft comme Ages of Empires sur Playstation, et Microsoft avait le droit d’adapter sur PC des jeux comme Metal Gear Solid.

Mais Konami est allé dire à une revue de l’époque, que Microsoft allait faire une console de jeux. Ce fut la première fuite sur la Xbox.

Malgré ces écueils, la petite équipe avait recueilli beaucoup de retours en rencontrant les développeurs et les éditeurs. L’analyse de ces données faisait ressortir surtout une chose : le projet n’allait pas assez loin, il fallait que la console ne soit pas qu’un simple PC dans une boite !

Seamus Blackley et Kevin Bachus, avec leur prototype dans les bagages, sont allés rencontrer Electronic Arts et Microsoft Games Studio. Là aussi il leur a été dit que leur concept était loin de ce qui existait dans les consoles actuelles. Et même s’ils ont aimé le fait de pouvoir faire des jeux sous Windows, ils restaient septiques sur la machine, la voyant simplement comme un PC.

A suivre.

Tags

Jedi

Addict aux jeux vidéo depuis qu'il en existe, ou presque, (vous savez les Pong & Co), j'ai pu avoir le bonheur de trouver ma voie dans l'industrie vidéoludique, une rencontre avec Xbox il y a près de 15 ans, a fait naître une véritable passion pour cet écosystème. Modérateur Xbox et Microsoft Xbox MVP, je connais Xbox presque sur le bout des doigts, et la marque continue de m'étonner de jour en jour. Mais ces titres n'enlève en rien mon objectivité, je reste franc, et Xbox Place est dans le même esprit. Lorsque l'on aime les jeux vidéos et Xbox, on se doit de dire quand c'est bien, mais aussi quand c'est mal.

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Jedi, il y a 1 an et 11 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #7022

    Jedi
    Admin bbPress

    Aujourd’hui la marque Xbox fête ses 15 ans, le lancement de la première Xbox a eu lieu le 15 novembre 2001 et beaucoup de personnes s’en souviennent e
    [Lire l’article : #15AnsDeXbox #15YearsOfXbox Là où tout a commencé.]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer