TestsXbox 360Xbox One

Dead or Alive 5 Final Round: Le Test

La saga Dead or Alive est réputée pour ses combats techniques, très axés sur les contres et les “contre-contres” mais aussi (et peut être surtout) pour l’anatomie très (trop) généreuse des protagonistes féminins. Dead or Alive Final Round est la version ++ de la version ultimate du 5ème épisode sorti sur Xbox 360 en 2013 (l’original étant sorti en 2012). Le remake du reboot est-il celui de trop?

Première approche

Avant de commencer ce test je tiens à signaler que je ne suis pas un consommateur de jeux de baston (même si j’ai été élevé à Street Fighter 2 sur Super Nintendo) et Dead or Alive a toujours eu un coté bien trop Otaku à mes yeux (ce ne sont pas les Extreme Beach Volley Ball qui me feront mentir…), mais comme j’ai l’opportunité de le tester, ne boudons pas ce plaisir.

Dead Or Alive 5 Final round contient tout ce que contenait l’original et l’ultimate, soit un contenu assez impressionnant : 32 personnages dont deux inédits (Raidou le boss du premier ainsi qu’un tout nouveau : Honoka) mais aussi les bien trop nombreux costumes différents (bizarrement les filles en ont bien plus que les hommes). La personnalisation va jusqu’à pouvoir changer la coupe de cheveux et/ou ’ajouter des accessoires. Si ce concept ne me dérange pas en soi (personnaliser son combattant est sympa), voir un ultime pack à 90€ contenant 237 tenues (soit environ 37,5 centimes la tenue) est un poil révoltant surtout vis-à-vis de cette version. Pourquoi je dis ça ? Simplement parce que techniquement le jeu n’a pas subi d’amélioration entre la Xbox 360 et la Xbox One.

DOA5

Même si le jeu tourne en 1080p et 60 images/secondes il faut vraiment fouiner pour trouver que quelques textures qui ont été améliorées par-ci par-là. Les cinématiques du mode histoire ne sont même pas retravaillées, ce qui fait franchement tâche. Il est vrai que la version Xbox 360 était superbe à l’époque et la concurrence sur la dernière console de Sony en terme de baston n’est pas vraiment étoffée (pour l’instant), ce qui rend ce non-travail plus acceptable.

DOA5LR_TGS05

Au final ?

Outre ce coté “ras-le-bol-des-remastered-du-feignant” Dead or Alive est toujours aussi impressionnant question prise en main. Tel un jeu Blizzard (Facile à jouer, difficile à maîtriser) DOA permet de s’amuser rapidement contre l’IA qui devient à chaque combat plus difficile. Le mode histoire permet aussi de jouer plusieurs personnages au travers d’un “arbre” aux multiples embranchements. Original par rapport aux autres jeux de baston (mais un peu commun pour un DOA), ce dernier en devient moins ennuyeux, même si devoir jouer des personnages que l’on n’aime pas peut frustrer, cela a le mérite de varier un peu ! Après tout, avec un système de commande simple (1 bouton pour les poings, un pour les pieds, la garde et les chopes), des combats dynamiques et de beaux effets visuels (comme lorsque vous touchez des cordes électriques), DOA5 se place parmi les meilleurs jeux de combats du moment. Son plus gros problème est qu’il n’évolue pas assez depuis quelques années et il subira de lourds dégâts face à la concurrence en 2015, avec notamment le prochain Mortal Kombat ou le déjà très attendu Street Fighter 5.

DOA5LR_TGS04

Si le mode histoire ne vous intéresse pas, rassurez-vous, Dead or Alive contient beaucoup d’autres possibilités de vous tataner la tête : le mode Arcade (comme sur une borne où vous enchaînez les combats sans “histoire”), le mode contre la montre, le mode survie, etc.. Il y a également un mode de jeu en ligne (combat avec ou sans classement), qui au passage, souffre de quelques ralentissements. Rien de bien innovant, mais ce contenu est la base d’un jeu de baston. A noter, le mode entraînement est vraiment bien fait, donc n’hésitez pas à y aller afin de plus vite maîtriser vos personnages préférés !

Conclusion

Sous son aspect “Attire-puceau” Dead or Alive 5 Final Round propose un très bon jeu de combat accessible à tous, tout en étant technique à haut niveau, le tout enrobé d’un dynamisme agréable. Son plus gros défaut est que la version next-gen n’a aucune valeur ajoutée, elle se paye même le luxe d’être quasi identique à la Xbox 360. Un titre qui fera patienter les fans de jeux de combat avant l’arrivée des gros morceaux de 2015

DOA5LR_TGS06

Tags

Lucian Blight

Joueur depuis 29 ans et gros consommateur de RPG, Je reste ouvert à beaucoup de genre. Passionné par le média et ce qui l'entoure, j'aime partager mes expériences mais aussi mes coups de gueules...

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Lucian Blight, il y a 3 ans et 3 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #2399

    Lucian Blight
    Participant

    La saga Dead or Alive est réputée pour ses combats techniques, très axés sur les contres et les “contre-contres” mais aussi (et peut être surtout) pou
    [Lire l’article : Dead or Alive 5 Final Round: Le Test]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Voir aussi

Close
Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer