Blog

L’E3, un rêve devenu réalité ?

L’année 2016 est une année riche en événements en tous genres. En plus du sport avec l’Euro et les Jeux Olympiques, il y a eu l’incontournable et annuel E3 qui s’est terminé il y a maintenant quelques jours. Comme à chaque manifestation (pas dans le sens « on en a gros » des mouvements sociaux actuels, mais « tiens il y a un truc d’organisé » dans le sens rencontre pour le plaisir ou le boulot), il est nécessaire de s’y préparer ainsi que de s’assurer de pouvoir y aller. Justement pour l’E3 qui n’est pas ouvert au public, il est nécessaire d’être accrédité et de pouvoir se rendre au Convention Center de Los Angeles.

pancarte-E3-xboxplace

Et parfois le hasard fait bien les choses, j’ai donc pu me rendre pour Xbox Place au salon mondial du jeu vidéo pour cette édition 2016 ! #EnjoyourE3

Arrivé à Los Angeles le mercredi 15 juin vers 16h30, j’ai pu découvrir le Convention Center avec la disposition des stands éditeurs/constructeurs, prendre un peu mes marques (faire le tour du stand Xbox), mais dans premier temps récupérer mon badge afin de pouvoir me balader où je veux sans me faire recaler par la sécurité.

Ce que j’ai fait dès les premières minutes… Ne connaissant pas du tout les lieux, je me suis garé dans un parking sans penser à la praticité. J’arrive dans un hall, tel un gamer qui déballe sa Xbox, je ne sais pas où donner de la tête. Je regarde partout, prends quelques photos et un gorille me demande où est mon badge au bout de quelques minutes. Eh oui, en arrivant d’un parking personne ne vérifie notre entrée. Super cool, l’agent de sécurité me demande mon type d’accréditation et m’oriente.

Mon badge E3 récupéré je peux aller flâner sur le salon, pendant 45 minutes. Le salon fermant ses portes à 18h ce mercredi, plus de temps à perdre direction le stand Xbox !

stand-xbox-xboxplace

Première impression : c’est grand comme je l’attendais mais pas extraordinaire comme je le rêvais. Et c’est normal, je me suis fait un idéal de l’E3 depuis tout petit, que j’ai pu rendre tangible et adapter à la réalité en suivant les conférences, ainsi que les voyages de certains les années précédentes. Mais quel pied d’être sur le stand Xbox à l’E3 !

Recore, Gears 4, Forza Horizon 3, Halo Wars 2, Dead Rising 4, Sea of Thieves, Killer Instinct, la Xbox One S… Tout y est, même le projet Scorpio ! Enfin je crois, il me semble avoir perdu connaissance quand j’y ai pensé. Je me rappelle juste une phrase « I gonna kill U if U think again about Scorpio », et je me suis retrouvé nu dans une allée.

Bref reprenons, j’ai eu envie de tout essayer. Gears 4 n’était pas jouable, mais il y avait une présentation. De grands stands pour Halo Wars 2, Forza Horizon 3 et Battlefield 1, et beaucoup de bornes disponibles pour le reste des jeux. J’ai pu prendre la manette pour Forza Horizon 3 le mercredi, pour Halo Wars 2 et assister à la présentation de Gears 4 le jeudi après-midi. Je ne vais pas détailler mes impressions sur les jeux maintenant, mais plutôt dans un article indépendant et spécifique.

J’aimerai cependant insister sur le nombre impressionnant de bornes mises à disposition pour les jeux ID@Xbox. C’est un réel plaisir de voir Microsoft faire la part belle (comme d’habitude) aux jeux indé. Evidemment, ce ne sont pas de tout petits jeux. Beaucoup sont attendus, et c’est ça aussi l’E3. Il n’y a pas que les jeux AAA…

lamborghini-centenario-forza-horizon-3-xboxplace

Je suis un peu déçu de mon jeudi après midi. Je voulais me rendre sur le stand EA et de quelques autres éditeurs. Mais j’ai pris trop de temps pour faire Halo Wars 2 et Gears 4. Et comme plusieurs personnes, j’ai été surpris de voir que la porte 403, pour accéder au stand EA, était fermée vers 16h20. Le salon fermant 1h plus tôt le jeudi, donc à 17h, au moins une bonne heure avant pas mal de files d’attente sont déjà fermées pour tester le jeu. C’était notamment le cas sur le stand Xbox pour lequel dès 16h il était impossible d’attendre pour jouer à la quasi totalité des jeux. #blasé

Du coup, je n’ai pas pu tester Titanfall 2, Battlefield 1, Dead Rising 4, Recore… Pas mal de jeux en fait.

Le problème, c’est qu’il y a beaucoup de monde. Que ce soit pour les visiteurs ou les professionnels le salon est éprouvant. Juste pour mon jeudi après midi de présence, j’étais fatigué. Marche, attente, attente, attente, marche. Les démonstrateurs, les hôtesses ou toutes personnes constituant le personnel des éditeurs et constructeurs le sont aussi. Et c’est normal. Je le constate chaque jour à mon travail : répéter toute la journée quasiment les mêmes choses pour des personnes qui n’y connaissent peut-être rien demande énormément d’énergie.

Pour preuve, j’ai testé Halo Wars 2 avec un couple qui ne jouait que sur Playstation. Ils ne connaissaient pas les boutons de la manette Xbox et n’avaient jamais joué à Halo Wars. Je comprends qu’en fin de journée les démonstrateurs soient fatigués. Mais ils ne sont pas pour autant désagréables, blasés. Toujours le sourire, prêts à répondre à vos questions, à donner des goodies s’il leur en reste et surtout à faire leur taf. Parce que oui c’est leur boulot, et dans l’industrie du jeu vidéo le salon de l’E3 est l’événement le plus important au monde. Grosse pression, peu de sommeil, de la concentration constante et énormément de monde.

bornes-deus-ex-e3-xboxplace

S’il y a beaucoup de monde, c’est qu’il y a beaucoup d’attente. Et pendant cette attente, on observe, on s’observe les uns les autres. Pendant que certains patientent tranquillement, d’autres jouent à des jeux types « Qui est-ce? » avec leurs smartphones. Et j’ai surtout vu des gamins et des gamines dans le salon. Je me suis demandé ce qu’ils faisaient là. J’en ai déduit qu’ils étaient venus avec un de leurs parents qui bossait sur le salon, pour joindre l’utile à l’agréable en associant le pro/perso. Surtout quand je vois l’adulte avec un tour de cou Xbox sur le stand Xbox qui va et vient comme bon lui semble dans les compartiments des jeux.

Pendant mon attente dans la file de la présentation de Gears 4, je vois passer sur Twitter un article du site le Monde (La gazette de l’E3, l’envers du décor) assez péjoratif sur le salon. Un peu étonné par les mots assez forts de l’article, il y a pourtant du vrai. Pas mal de points sont discutables, sont explicables et dépendent du point de vue par lequel ils sont abordés. Ce qui m’a intéressé, surtout apporté des réponses c’est ce paragraphe :

Ubisoft ? Non, je ne connais pas vraiment. Je suis venu pour mon fils, on s’est fait un petit plaisir, ce n’était pas trop cher.

Danny, 47 ans, agriculteur

Cette sensation je la ressens depuis quelques années aux travers des voyages que les habitués font ou lorsque que je vois certains blogueurs partir pour le salon alors que le billet d’entrée coûte cher. Il faut se rendre à l’évidence, l’E3 accueille de plus en plus de grand public. Cela me rappelle la Paris Games Week. Ma première visite accréditée pour la soirée presse et visite le lendemain la veille des vacances scolaires, top pour jouer et se balader, peu de monde. Deuxième visite l’année d’après, uniquement en soirée presse, autant de monde que mon jour de visite en semaine, mais des familles… Troisième visite, encore une année plus tard, un monde fou et déjà seconde fois que les dates du salon coïncident avec le début de vacances scolaire de la Toussaint. En 3 ans, le salon français du jeu vidéo faisait les yeux doux au public. Et on se rappelle le triste épisode des éditions collector de Call of Duty offertes par Activision aux premiers arrivés… Sans repréciser que la plupart sont parties la veille à la soirée presse et se sont retrouvées sur le bon coin dès le lendemain.

jeux-xbox-e3-xboxplace

Je trouverais dommage qu’un salon comme L’E3 en arrive là. J’ai réalisé un rêve de gosse en y allant. Seulement les annonces fuitent quelques jours ou semaines avant les conférences en retirant ainsi la magie et l’effervescence pré E3. Etant au USA 1 semaine avant le début de l’E3, je n’ai malheureusement pas suivi les conférences. Un comble puisque je n’aurais pas eu besoin de veiller tard pour les regarder ! Donc je ne vais rentrer dans le détails des conférences et dire que l’une ou l’autre a été meilleure que l’autre.

Je suis vraiment ravi d’avoir pu me rendre à ce salon mythique qui fait rêver tous les gamers. C’est invraisemblable pour moi. Même s’il y a un petit regret pour ma part d’enfant qui voulait que ce soit extraordinaire, mon passage (trop court, mais chanceux) à l’E3 restera inoubliable.

Pour information, je ne me suis pas attardé sur les stands des autres constructeurs ou des éditeurs (principalement par manque de temps), mais j’aurais bien aimé aller voir Ubi par exemple. C’est un éditeur qui fait souvent de l’effet à l’E3.

Si j’y retourne (je l’espère), je serai préparé et organisé pour avoir plus de temps a consacrer aux jeux. J’espère surtout prendre autant de plaisir que j’en ai eu à cette édition 2016. D’ici là, nous aurons de quoi jouer sur nos consoles Xbox et de quoi discuter entre gamers !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tags

VinceTheVice

Fervent défenseur des jeux vidéo en plus d'être un réel passionné depuis plusieurs dizaines d'années. Sans être un "ménestrel", Vince partage singullièrement ses passions grâce à internet en tant que rédacteur sur XboxPlace.fr… Il publie aussi depuis 2009 des vidéos consacrées aux testx jeux vidéo et matériels sur Dailmymotion et Youtube. Autres pseudo : VinceTheVice, Bebette_Show. Gamertag : Mr VinceTheVice.

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  VinceTheVice, il y a 2 ans et 11 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #4868

    VinceTheVice
    Modérateur

    L’année 2016 est une année riche en événements en tous genres. En plus du sport avec l’Euro et les Jeux Olympiques, il y a eu l’incontournable et annu
    [Lire l’article : L’E3, un rêve devenu réalité ?]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer