Dossiers

La « rouetourne » est-elle en train de tourner ?

Non, rassurez-vous, le footballeur en tongs exilé Outre-Rhin (Franck Ribery), n’a pas pris possession des neurones de votre serviteur qui sait encore écrire correctement, mais ce titre-vanne était incontournable !

L’illustration de cet article est assez édifiante. Oui, il se passe des choses, des frémissements ici ou là. Certains appellent cela des signaux faibles. En l’occurrence, ceux-ci sont de plus en plus forts..

Souvenez-vous..

Cette « Une » lapidaire du magazine Edge a accompagné le bashing sévère qui s’est orchestré suite aux annonces concernant les sorties de la génération de consoles actuelles (enfin plutôt les mastodontes que sont Microsoft et Sony, Nintendo étant plutôt hors concours, sans vouloir offenser qui que ce soit, les jeux multi-plateformes étant réduits à peau de chagrin du fait des capacités de la console). This is your next console avec le visuel de la PS4. Tout était dit..

Souvenez-vous, les internets étaient en feu à l’annonce des deux machines. Sony avait gentiment trollé Microsoft sur le mode opératoire de prêt d’un jeu, Don Mattrick avait, avec condescendance, conseillé à ceux refusant le tout connecté de rester sur Xbox360, la puissance de la XboxOne était considérée comme largement insuffisante par rapport à sa concurrente, et il n’est pas utile de revenir sur la conférence « TV, TV, TV, TV… » qui avait laissé les gamers pantois..

Kinect était par ailleurs cloué au pilori, jeté au bûcher, certains n’hésitant pas à rattacher le terme « espion » à l’outil, en pleine crise de paranoïa NSA et compagnie. Quant au sacro-saint 1080P / 60FPS, il a achevé à coups de pixels l’image de la XboxOne aux yeux du grand public (enfin, pas tout le monde hein). Oui, d’aucuns hurlaient à la mort que leur acuité visuelle serait dégradée en jouant sur la console de Microsoft et que les factures d’ophtalmo pourraient être transmises au siège de l’entreprise.. J’exagère à peine..

Les deux machines se sont retrouvées sur le marché, et les chiffres de vente de la PS4 se sont envolés, Microsoft réussissant tant bien que mal à convaincre les aficionados de la marque. Les semaines et les mois passant, l’écart entre le volume de vente des consoles ne cessait de grandir.

On l’appelle Zorro !

Et puis, il arriva. Qui ? Phil Spencer, alias XboxP3, alias le sauveur, le vrai Big Boss ! La décision de Satya Nadella de placer Phil Spencer à la tête de la division Xbox a plus qu’enthousiasmé les gamers, Philou étant auréolé d’une crédibilité absolue lorsqu’il s’agit de jeux.

Les jeux, d’ailleurs, parlons-en. Ils se sont immédiatement retrouvés au cœur de la nouvelle stratégie Xbox. La première décision phare de Phil Spencer a été de proposer désormais un pack XboxOne sans Kinect (avec une baisse de prix), et il n’a eu de cesse de clamer haut et fort la volonté de se focaliser sur les jeux et uniquement les jeux. D’ailleurs, lors de l’E3 2014, « games, games… games » a remplacé « TV, TV..TV » !

philou

Retour vers le futur..

Reconquérir le cœur des gamers passait nécessairement par leur parler de jeux, certes, mais aussi par la concrétisation rapide de la nouvelle politique annoncée. L’année 2014 a finalement été en demi-teinte malgré le très bon Sunset Overdrive ou le damn awesome Forza Horizon 2, la sortie de la compilation dantesque Halo MCC devant être le fer de lance du renouveau, ayant été entachée par des difficultés techniques majeures (résolues depuis), comme un vulgaire multi de Dice #Trollgratuit.

Et puis enfin 2015 est là et c’est encore à l’E3 que Microsoft a choisi de dévoiler ses grosses cartouches d’arme lourde : rétrocompatibilité et line up de folie pour la fin d’année avec notamment Gears of War, Forza 6, Rise of the Tomb Raider et Halo 5 Guardians, excusez du peu.. Même la sphère indépendante coupait la chique à pas mal de monde avec des pépites comme Cuphead. On peut définitivement dire que la XboxOne revenait dans la course avec des arguments de poids afin de rapatrier dans son giron les agneaux perdus.

Pour autant, on pouvait lire ci et là que Sony avait gagné l’E3.. C’est assez fou, mais l’annonce d’une arlésienne pour 2016 et devant initialement sortir sur PS3 (The Last Guardian), d’un Kickstarter -oui un kickstarter- pour Shenmue3 et d’un remake non exclusif de FFVII (tout ceci avec des dates de sorties floues), étaient considérés comme suffisant pour avoir gagné l’E3 par la presse spécialisée..

Il paraît même que lors de la diffusion du live de la conférence Sony sur un site de JV bien connu, un des « journalistes » se serait roulé par terre suite à ces annonces. Non, je refuse de le croire.. Définitivement, Sony continuait à vendre du rêve après avoir finalement proposé assez peu d’exclues durant les premiers mois de la PS4, mais une bonne vague de remastered HD Grand Master Definitive Edition for the Players..

Et puis.. ?

On a bien pour le moment des choix stratégiques forts des deux côtés. Sony privilégie le soutien commercial de franchises multi-plateformes (Call of Duty, Star Wars Battlefront) et multiplie les packs plus ou moins réussis, en attendant 2016. Du côté de Microsoft, il y a un vrai line up (et ce n’est pas fini), la rétrocompatibilité gratuite qui arrive bientôt (payante ailleurs), le nouveau dashboard et l’unification avec Windows 10, directX12 qui pointera le bout de son nez en faisant naître de vrais espoirs relatifs à un saut technique potentiel, le développement de manettes de bonne facture avec la très attendue Elite, et également la proposition de packs variés, dont l’incroyable console Halo 5 Guardians et le fantastique package Elite.

La roue tourne ?

Les mouches n’ont pas encore changé d’âne comme dirait le défunt Thierry Roland, ceci étant, cette seconde « Une » de Edge dédiée à Quantum Break, un peu plus de 2 ans plus tard, souligne bien le début d’un retournement, ou en tout cas de l’amélioration de l’image de la XboxOne aux yeux de la presse spécialisée. Dans nos contrées, même JV le Mag (que j’apprécie, c’est pas la question), affichait sur la « Une » de son avant-dernier numéro : « Qui l’eût cru ? Et si la XboxOne était la console du moment ? ». Evidemment, vous pensez sans doute comme moi que cette question ne se pose même pas.

Les chiffres sont également là – enfin pas chez nous – l’écart entre la PS4 et la XboxOne se réduisant aux US. La fin d’année est toujours un moment crucial pour les acteurs du jeu vidéo et Microsoft est clairement en position de grappiller des parts de marché. La réponse de Sony ne s’est pas fait attendre, puisqu’une baisse de prix a été annoncée récemment.

En tout cas les gagnants dans l’histoire sont bien les joueurs sur XboxOne avec une fin d’année qui s’annonce riche en heures de jeux exclusifs, et de plaisir retrouvé sur d’anciens titres Xbox360 avec le confort des manettes XboxOne. Nous attendons évidemment aussi avec hâte l’année 2016 avec Quantum Break, Fable, et la révélation des projets sur lesquels la firme de Redmond est très certainement en train de travailler d’arrache pied !

D’ici là, bon jeu à tous, ici ou ailleurs..

Line up

Tags

Buckshot

Lonesome stormtrooper à l'épreuve des balles, venant d'une galaxie lointaine, très lointaine...

Articles en relation

Ce sujet a 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Claire Seth, il y a 1 an.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #2340

    Buckshot
    Participant

    Non, rassurez-vous, le footballeur en tongs exilé Outre-Rhin (Franck Ribery), n’a pas pris possession des neurones de votre serviteur qui sait encore
    [Lire l’article : La « rouetourne » est-elle en train de tourner ?]

    #2341

    stivxgamer
    Participant

    Ca fait plaisir de lire un article aussi clairvoyant et objectif que le tien, merci.
    #TellementVrai

    #2342

    Buckshot
    Participant

    Merci ! 🙂

    #9312

    Claire Seth
    Participant

    Ah non, la clairvoyance c’est quand on voit les choses avec lucidité et perspicacité. Soit tout le contraire de ce ce qui est écrit ici. Les seuls clairvoyants dans l’histoire sont bien les journalistes de ces magasines. Et c’est avec du recul que l’on peut parler de clairvoyance. Et là 2 ans après on ne peut que constater que non, la roue n’a pas tourné, il ne suffisait de le vouloir pour que cela arrive.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer