TestsXbox One

[MàJ SeasonPass] Attack of Titan : Wings of Liberty, le test Xbox One

Fort d’un manga au succès planétaire, et après un opus 3DS très réussi, le premier jeu Attack of Titan sur console de salon se faisait languir chez les fans. L’attente est désormais terminée puisque le jeu est disponible depuis le 28 août chez votre boucher préféré!

Avant de commencer : L’attaque des Titans c’est quoi ?!

Shingeki no Kyojin, plus connu sous le doux nom d’Attack of Titan en occident, est à la base un (excellent) shonen écrit et dessiné par Hajime Isayama. L’adaptation de l’animé est confiée à Wit Studio, et n’est pour le moment cantonnée qu’à une saison de 25 épisodes. Le succès critique et commercial est immédiat et planétaire, mais le hic étant que l’animé ayant rattrapé le manga en à peine 1 saison, les gens attendent la suite depuis 2013, celle-ci est annoncée pour Avril 2017.

titans_lan_845

Exemple de titans se nourrissant de soldats du bataillon d’exploration

Le récit tourne autour d’Eren et ses amis, survivants d’une dévastatrice attaque, vivant dans un monde froid et injuste dans lequel l’humanité s’est retranchée dans une cité fortifiée de trois immenses murs pour se protéger de créatures humanoïdes géantes et nues : les Titans. L’histoire raconte principalement le combat désespéré de l’humanité pour reconquérir ses territoires, en essayant d’apporter des réponses aux mystères liés à l’apparition de ces monstres invincibles qui dévorent les hommes.

A l’instar d’un Robert Kirkman l’auteur annonce préférer jouer sur la qualité plutôt que la quantité; cet opus était donc très attendu des fans. L’attente en valait-elle la peine? C’est ce à quoi nous allons essayer de répondre avec ce test!

attack-of-titan-xbox-one

  • Date de sortie : 26 Aout 2016
  • EditeurKoch Media / Tecmo Koei
  • Développeur : Omega Force
  • GenreAction/Aventure
  • Prix : 59.99€
  • PEGI : +18
  • DisponibilitéVersion physique et dématérialisée

*Test réalisé à partir d’une version presse fournie par l’éditeur.

Des Samuraïs aux géants tout nus…

Comme écrit plus haut, le jeu est développé par Omega Force, studio de développement japonais principalement connu pour ses Dinasty Warriors à foison et plus récemment développeur de la variante Zeldaïque de sa saga aux ennemis tellement nombreux à l’écran qu’elle en ferait mouiller le pantalon de Franck West. Le studio s’attaque donc aujourd’hui, à un tout autre registre. Enfin ça, c’est sur le papier, puisque même si ici les ennemis ne dépasseront jamais la dizaine de géants à l’écran, le studio y a gardé ses récurrents défauts de développement, comme une marque de fabrique dont on se serait bien passé…

27-08-2016_15-35-21

Dès les premières minutes, l’ambiance est posée !

Vous l’avez deviné, nous sommes dans un bon vieux jeu Jap’, bien old school comme il faut, avec ses supers temps de chargement, bien longs, sa caméra idéalement pensée comme on l’aime, son gameplay bien rigide comme on en fait plus, ses animations à faire pâlir le roi de la pop, et bien entendu, que serait un super jeu japonais sans son incontournable répétitivité ?! Pourquoi faire des jeux aux objectifs divers et variés quand on peux faire (et refaire) toujours la même chose? Qu’ils sont cons ces occidentaux!! Les voilà les bonnes mécaniques du jeu vidéo, le vrai !

Blague à part, et sans vouloir relancer l’éternel débat quand au statut quo du JV japonais dans l’industrie, force est de constater que malgré de bonnes idées, le jeu est malheureusement principalement cantonné aux défauts (trop) récurrents de ceux-ci.

a-o-t-wings-of-freedom-5

Vous trouvez l’ATH surchargé? Vraiment? Roooh, vous chipotez !

Allo maman, bobo

Allez, commençons par le négatif, avant les trucs plus cool (rassurez-vous, il y en a beaucoup plus que ce que cette intro ne le laisse entendre).

Commençons tout d’abord avec le mode Histoire. Comme dit plus précédemment, le jeu est donc une adaptation du manga/anime du même nom. Et pourtant, dès les premières minutes de cinématique, pas d’invasion de titans, pas de fuite du mur, et encore moins de mort tragique explicative de la haine qu’ont nos héros envers les titans. Les développeurs ont ici pris la liberté de zapper l’enfance/leitmotiv de nos héros pour vous faire commencer directement à l’entrainement militaire de ceux-ci, désormais adultes.

27-08-2016_15-34-57

Tu pouvais pas mieux dire…

Le scénario s’appuie sur l’animé et le mode aventure couvre quasiment l’intégralité de la première saison. Cependant, nous ne sauront que trop vous conseiller de lire le manga ou regarder l’animé avant de commencer le jeu. Celui-ci prend beaucoup trop de libertés quant à sa mise en scène et certains des choix pourraient vous gâcher des surprises. La fin est aussi quelque-peu bâclée et risque très fortement de vous laisser sur votre faim…

Alors que les cinématiques des « gros niveaux » de la campagne sont très bien réalisées, image de synthèse oblige, elles sont belles et prenantes, le cell-shading y est sublime ! Celles-ci marquent malheureusement un gouffre avec le reste de ce qui est fait sur l’histoire. Made in Japan, encore, attendez vous à des dialogues avec des illustrations qui ne bougeront que pour changer d’expression faciale selon l’intonation du moment. On se croirait sur 3DS, le 1080p en plus ! La narration pourra très vite lasser le joueur néophyte. D’autant que trop de dialogues rajoutés et sans intérêt, viennent ici encore entacher le peu de crédibilité accordée aux cut-scenes. Beaucoup pourraient, du coup, se laisser tenter par le bouton « passer » et malgré toute notre bonne foi, on les comprendra !

a-o-t-wings-of-freedom-31

Le jeu vous fera voyager dans le temps! Aaaah, la nostalgie des graphismes Xbox/Gamecube…

Au niveau de la durée de vie, c’est malgré tout très correct puisqu’il vous faudra compter sur une bonne dizaine d’heures pour terminer le mode aventure, et tout autant voir le double si vous voulez compléter le jeu à 100% avec le mode Expédition et les rangs S. Pour info : Le mode histoire comprend 19 missions étalées sur 3 actes.

Des ruines, des arbres et… Quelques titans.

Soyons clair, le jeu ne se résumera qu’à une chose : Tuer des Titans. Soit vous devrez aller d’un point A à un point B tout en tuant les titans; soit vous serez directement lâché dans une arène et devrez tuer des titans durant un temps défini.

C’est super cool au début, mais ça l’est un peu moins au bout de 3/4 heures de jeu et vu qu’il vous faudra compter sur une bonne dizaine d’heures pour terminer le jeu, ça va vous en faire des membres à découper… D’autant qu’à la manière d’un MGS V, vous devrez vous cantonner aux mêmes décors durant toute la campagne. Alors attention, quelques maps se distingueront par quelques différences, mais dans l’ensemble, attendez-vous à un Level Design très fainéant et vous habituer à voir et revoir de la foret/plaine et de la ville en ruine.

a-o-t-wings-of-freedom-4

C’est beau hein ? Ces fougères, et… Ce magnifique vide.

D’ailleurs, vu qu’on est dans la répétition et le déjà vu ; vous vous souvenez du très beau RYSE et de ses ennemis aux mêmes skins durant tout le long du jeu? C’était un peu rébarbatif mais bon, ça passait, la claque graphique rattrapait le truc. Eh bien, attendez-vous avec AoT à retrouver ce « syndrôme du clone ». Comprenez que vous ne vous battrez sans-cesse que contre les mêmes titans, durant tout le long du jeu. Les chara-designers ont peut-être fait un bestiaire de dix skins différents à tout casser. Cela en devient vite lassant, surtout quand on sait que les boss de fins de niveaux ne sont également pas épargnés. En effet, leurs variantes se comptent aussi sur les doigts d’une main et leurs films d’introduction sont tous les mêmes.

Bon et les bonnes idées dans tout ça ?

Attaquons les point positifs avec l’ambiance sonore du titre. Gros point fort, les doublages japonais sont présents par défaut. Les acteurs principaux de l’animé ont ici repris leur rôle respectif et pour peu que vous soyez amateur du genre, ça fait vraiment plaisir !

Test Attack of Titan image 1

Le sourire est une arme !

Toujours côté son, le sound design en général est très fidèle aux thèmes posés par la série animée. L’OST du jeu est principalement composée de coeurs et violons, ce qui colle parfaitement avec l’univers d’Isayama. Petit point négatif par contre, sur les transitions quasi-inexistantes de musiques lors des cinématiques ou événements. Vous vous rappelez de ce magnifique Powerpoint qu’a fait votre cousine après ses super vacances en Bretagne ?! Les transitions sont ici terriblement aussi mal amenées et brutales.

Le principal point positif du jeu est sans doute la richesse de son gameplay. C’est fun, ludique, et ça en jette. En bref, c’est une véritable claque. Alors certes, la maniabilité procure cette lourde sensation d’imprécision propre aux jeux du soleil levant ; mais dés la prise en main vous entreverrez directement les possibilités énormes de skill. Puisque tel un Sunset Overdrive, après un petit temps d’adaptation, vous serez le roi de la Tridimensionnalité et maîtriserez Titans et figures comme personne !

a-o-t-wings-of-freedom-12

Les zones « entre-missions » sont souvent assez jolies !

Tri-Di-Men-Tion-Na-Li-Té ! C’est pourtant pas difficile ?!

Tridi… Quoi ?! La Tridimensionnalité est un système de déplacement inventé par les soldats de l’humanité pour se déplacer et attaquer les titans plus facilement. Pour vous donner un ordre d’idée, votre héros dispose d’un dispositif composé de deux grappins sur les hanches qui lui permettront tel un Peter Parker nippon, de se balancer de ruines en arbres, jusqu’à la nuque de sa cible. Le nom de Tridimensionnalité, vient du fait que ce système permet à son utilisateur de se déplacer à la fois sur l’axe des abscisses que celui des ordonnées. Le tout étant poussé par des « propulseurs » alimentés par une bonbonne de gaz se situant en bas du dos de notre protagoniste.

a-o-t-wings-of-freedom-14

C’est que… C’est encore la faute de cette caméra!!

Là où est le génie, c’est qu’à ça, le jeu intègre un système d’usure de votre matériel. Vous aurez donc le choix (ou non) entre utiliser intelligemment vos bombonnes et, donc privilégier la course à cheval et ordonner à vos alliés d’attaquer à votre place ; ou abuser du système de mouvement, pour en mettre plein la vue aux copines, mais par conséquent, prendre le risque de vite devoir déchanter une fois vos réserves de gaz épuisées. Et là où nos amis japonais sont intelligents cruels, c’est que selon les missions, les recharges se font tellement rares voire quasi-inexistantes qu’il vous arrivera de passer plus de temps à chercher des recharges pour vos lames plutôt que de les utiliser. Oui parce que sadisme oblige, votre épée aussi s’épuise après un certain nombre de coups ! Vous vous rappelez quand on vous disait que le monde d’Attack of Titan était injuste et cruel ?

Le jeu comprend également un aspect RPG pas mal fait mais malheureusement assez facultatif. Il est ici question d’accumuler des matériaux en démembrant des titans ou lors de vos récompenses de mission, pour ensuite crafter des améliorations de matériel. C’est fortement utile pour la longévité de vos objets, surtout si vous voulez éviter de perdre trop de temps avec les recharges…

Elément typique des jeux nippons, un système de notation est aussi présent. Allant du rang S à E, des matériaux plus ou moins rares vous seront offert à la fin de chaque mission selon la classification de rang obtenu.

a-o-t-wings-of-freedom-7

Oubliez vos lames, les serpillières c’est la virilité à son paroxysme

Promenons-nouuus dans les boiiiis…

Derrière ce titre – comme vous le voyez – très inspiré, se cache la dernière mais non pas moins importante partie de notre test, Le mode Expédition !! Pour résumer simplement, le mode expédition est un condensé de tout ce que vous avez fait durant des heures dans le solo, mais sans la narration et le tout étalé sur beaucoup, beaucoup, beaucoup de missions… Plus grossièrement dit, le mode expédition c’est la « répétition » personnifiée. Rien que ça… Alors oui, certains pourront crier à la critique facile et ils auront raison. Puisqu’au delà du fait que ce mode de jeu soit un condensé de tous les défauts présents dans le mode aventure; il est surtout la continiuté logique pour tout joueur ayant apprécié l’expérience de jeu. Souvenez-vous ce que l’on disait précédemment, les premières heures de jeu sont les meilleures : gameplay ultra jouissif, dynamique… Imaginez revenir à ce plaisir en coop avec vos potes (ou des japonais sur-stuffés), fini les missions où vous deviez vous taper tel ou tel dialogue. Là, vous tuez des titans, entre Bro’, et puis c’est tout. Cerveau off. Alors, oui, clairement, ça n’ira pas plus loin, mais – encore une fois – la seule cible de ce mode est le joueur, le fan, souhaitant prolonger son plaisir de jeu. La suite logique donc.

a-o-t-wings-of-freedom-26

Ptit selfie avec le grand frère OKLM.

Bon et du coup, outre le fait qu’il s’adresse avant tout aux amoureux de la tridi’, qu’est ce que ça vaut ? Le mode est assez complet, vous permet de choisir et jouer avec chacun des 10 personnages principaux. De Jean à Christa en passant par Sacha ou Mikasa, toutes les personnes ayant eu un rôle un minimum important dans le manga sont jouables. L’effort est saluable. D’autant que tous ont leurs caractéristiques propres. Les développeurs ont également prévu une montagne de collectibles pour la personnalisation de votre « camp », allant de la statut de Titan à divers totems, vous aurez l’embarras du choix pour frimer devant vos coéquipiers entre deux missions online. Mais alors ça va ? C’est pas si mauvais ?! On reste sur un jeu « made in japan » alors oubliez les serveurs dédiés, la connexion est en P2P, la stabilité de la partie dépendra donc souvent de votre karma, l’alignement des planètes ou simplement votre chance. Vous tomberez un coup sur une partie stable et sans problèmes, puis comme si vous passiez sous une échelle, vous pourrez enchainer les « Connexion perdue ». Oui, ça arrive encore en 2016 et c’est assez rageant.

a-o-t-wings-of-freedom-29

Débloquer tous les personnages ne sera pas de tout repos…

[Ajout Novembre 2016] Le Season Pass et ses « épisodes exclusifs » :

Attention, bien que la description vende les trois DLC comme de nouveaux chapitres, ils ne sont composés que de nouvelles missions pour le mode Expédition. Il ne comprennent donc ni nouvelle narration, ni nouveaux personnages, ni nouveaux ennemis et/ou Skin. Ce ne sont que des missions d’exploration supplémentaires. Notez également qu’ils n’ont de valeur que si vous avez poncé le mode exploration de base. Ils sont donc sans intérêt si vous y avez à peine joué. De par leur difficulté assez corsée ils s’adressent avant tout aux joueurs expérimentés que les heures et les heures passées dans le bataillon pour le 100% n’ont pas rébuté, ou les joueurs jouant principalement en coop online en manque de sensations fortes. La réelle plus-value de ces chapitres réside surtout dans l’ajout des boss du mode aventure dans les diverses missions que vous pourrez désormais vous farcir en multi avec vos petits copains casseurs de titans.

Comptez environs 40 minutes de jeu par épisode. Le Season Pass en contenant 3 pour la bagatelle de 6.99€, soit un peu plus de 2,30€ l’épisode au lieu de 3€ si vous les prenez séparément. C’est pas l’affaire du siècle, mais vu la nature du contenu, autant acheter les trois d’un coup. D’autant que si vous êtes intéressés par ces DLC, c’est que vous avez aimé le mode Expédition.

a-o-t-wings-of-freedom-2

Au final, ce Season Pass vaut-il ses sept euro? A qui s’adresse t’il ?

Tout est question de point de vue. Il est difficile de dire si oui ou non ces contenus supplémentaires « valent » leur prix. Mais une chose est sûre, ils ne s’adressent qu’aux afficionados du jeu, et exclusivement à eux. Alors toi qui lit ceci, toi qui hésite puisque tu aimes bien le mode Expédition mais bon, sans plus, toi qui trouve que ça tourne quand même un peu en rond,  et/ou, toi qui ne joue pas en multi sur le jeu, passe ton chemin et garde tes Microsoft Points pour autre chose. Si par contre tu es tout ça, bah… Allez avoue! Tu l’as déjà pris, hein ?

  a-o-t-wings-of-freedom-20 a-o-t-wings-of-freedom-22 a-o-t-wings-of-freedom-36a-o-t-wings-of-freedom-30

le-point-succes

Pour les 1000G comptez une bonne trentaine d’heures. Il n’y a pas vraiment de succès qui soit difficile mais le tout est assez long, notamment les rangs S et la tuerie de tous les déviants spéciaux. Les DLC n’apportent pas de nouveaux succès.

Conclusion

Les Plus : Les Moins :
  • La Tridimensionnalité !!
  • La VO et l’ambiance sonore générale
  • Les phases avec Eren « enragé » !
  • La petite touche old-school dans l’interface et les menus.
  • Enfin une adaptation de manga sur  Xbox One !!
  • …Malheureusement codée avec les pieds (Baisses de framerate omniprésentes).
  • ULTRA répétitif, mais vraiment.
  • Une caméra qui fait un peu trop la princesse!
  • Réalisation Japonaise…

Que l’on ne s’y m’éprenne pas, Attack of Titan est un bon jeu, mais n’est pas à la portée de tous, et s’adresse avant tout aux fans du genre. Le gameplay complexe pourrait aussi rebuter le joueur lambda qui cherche un plaisir de jeu immédiat. Et c’est dommage tant le jeu est agréable et fun à jouer une fois maîtrisé. Mais malgré de très bonnes idées, le jeu est beaucoup trop inégal dans sa réalisation pour en faire un must-have. Et c’est sans parler de ses nombreux problèmes d’optimisation et de caméra qui risquent de vous faire hurler plus d’une fois. Ajoutez à cela une trop grosse répétitivité et vous risquez de vite vous ennuyer malgré un contenu assez conséquent. A conseiller aux fans uniquement !

Link McCloud

Designer le jour et Super-héro de la (mauvaise) blague la nuit. Sort tout droit d'un monde où les ours se baladent en short/sac à dos!

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Link McCloud, il y a 2 ans et 10 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer