TestsXbox One

Need for Speed: Le Test

La licence Need for Speed est aussi vieille que les jeux en 3D (le tout premier NFS était sur 3DO) et depuis Need for Speed Most Wanted, les itérations se suivent et se ressemblent, toutes sans âme et sans réel talent. EA a promis un retour aux sources avec ce nouveau jeu, au point qu’il s’appelle Need for Speed tout court. Un réel renouveau ?

Pour beaucoup de gens, les Need for Speed Underground sont les meilleurs jeux de cette licence. EA semble aussi le croire, vu l’effort fait dans la communication sur la ressemblance entre cet opus et son vénérable ancêtre. En effet à peine le jeu lancé que l’ambiance est là. Après une course (sous forme de cinématique), on fait la connaissance de Spike qui nous demande de la rejoindre à une fête. On passera le fort clin d’œil au premier Fast & Furious (ou Brian Aide Toretto à fuir la police, pour finir chez lui pendant un fête). Première prise en main dans cette ville où la nuit règne en maître.

nfs 06

Premier constat, le jeu est fluide (30 images secondes), mais on reste un peu sur sa faim question graphismes. Sachant que c’est le moteur Frostbite qui est derrière, on s’attendait à mieux. Cette fameuse fête est un moyen de montrer tous les protagonistes du jeu, avec de véritables acteurs et actrices. Petite mention à Manu et Amy qui sont assez crédibles. Les voix françaises sont assez moyennes (privilégiez la version originale), mais dans l’ensemble c’est pas mal. Le fait d’ajouter des FMV (full motion video) dans un jeu de cette envergure est assez osé, mais cela donne plus de cachet au titre. C’est moins le cas des incrustations des véhicules pendant ces vidéos. Ce procédé a été mis en avant par le marketing de EA vantant « aucun chargement » entre la vidéo et le jeu, mais les véhicules sont relativement mal intégrés et ont tendance à « trembler ». Dommage.

Le concept

La campagne marketing mettait en avant les 5 voies possibles du jeu et le choix que vous devrez faire. Êtes-vous un drifteur né ? Un fou de la vitesse ou un « sheriff fais-moi peur » moderne ? Vous imaginiez devoir choisir une voie et donc de pouvoir faire 5 fois le jeu différemment ? Et bien non ! En réalité, même si 5 styles sont bien représentés (grâce aux personnages/acteurs qui ne sont rien d’autres que des PNJs donneurs de course), c’est au travers de votre conduite que vous serez jugés, sous toutes les coutures.

nfs 05

Prenons un exemple, vous arrivez pleine bille dans un virage en demi-boucle, vous prenez ce dernier avec un magnifique dérapage contrôlé en faisant crisser vos pneus. Vous marquez des points de style (drift). Prenez ce même virage mais en allant 50km/h plus vite. Vous marquez des points de style et de vitesse.

On reprend la même chose mais avec la police aux fesses. Vous marquez aussi des points de hors-la-loi. Et si on ajoute un membre de votre Crew à cette équation et que vous prenez le virage ensemble et sans vous toucher, hop des points de Crew ! Enfin, en sortant du virage vous activez la nitro et videz la charge entièrement, vous gagnez aussi des points de customisation (plus ou moins importants suivant le look de la voiture, en clair plus vous la modifiez plus le facteur sera important). Pas trop mal à la tête ? On passe aux courses !

nfs 03

Need for Speed propose plusieurs activités comme les courses classiques, le sprint, le contre-la-montre, ou des drifts sous forme de circuit (avec un temps limite) ou sur tracé (dans ce cas il faut atteindre un score précis avant le dernier checkpoint). On retrouve également des courses plus originales comme la Touge où vous devez faire un maximum de points en drifts sur un parcours défini, sachant que plus vous êtes bien placé dans le classement de la course (pas vis-à-vis de votre score de drift mais bien si vos adversaires sont devant ou derrière vous), plus vous aurez un multiplicateur de score ! Il faut donc bien doser entre sa position dans la course et son score de drift.

nfs 09

Rassurez-vous, la police est aussi de la partie, s’invitant n’importe quand, ce qui peut être particulièrement délicat pendant une course de drift par exemple. Si les semer est chose facile au début, lorsque votre niveau de recherche augmente, c’est autre chose ! Ils sont très agressifs les bougres ! Pour ce type de confrontations, vous serez contacté (par messagerie vocale uniquement) afin de réaliser des objectifs précis comme semer la police après 2 minutes de poursuite par exemple, ce qui vous permettra de faire vos preuves. Ceci est valable pour chaque style, car c’est le cœur de ce Need for Speed. Chaque action, chaque détail dans votre véhicule (vous pouvez installer une sono !) vous donne des points dans les cinq catégories : Vitesse, Style (drift), Hors-la-loi, Crew et Customisation.

nfs 01

Underground 3 ?

Il en a l’aspect, le gout et le visuel mais non, il lui manque quelque chose. Tout d’abord il manque de finition. L’IA est désastreuse. Lors des courses de drifts en Crew, votre allié ne cherche même pas à vous suivre ou a coordonner ses drifts avec les votres, etc. Vos adversaires vous rentrent dedans sans raisons, heureusement, les premières courses sont assez simples d’accès, et même si vous ne remplissez pas l’objectif, vous n’êtes pas pénalisé, il suffit de refaire la course. Si la maniabilité du véhicule s’est fortement améliorée depuis la bêta, il faut impérativement passer au garage à chaque fois que vous changez de type de course (n’essayez même pas de drifter avec une configuration de « grip » par exemple). Mais malgré cette amélioration le véhicule a des réactions étranges, le braquage/contre-braquage ne fonctionne pas correctement (la voiture part violemment dans une direction sans raison), ce qui est dommage vu que certaines courses (comme les Touge) nécessitent de trouver un parfait équilibre entre vitesse et drift, et chaque virage réussi devient une petite victoire.

nfs 02

Vous pouvez vous déplacer librement dans toute la ville, afin de rechercher les « collectibles » (décidément à la mode dans les mondes ouverts), comme des emplacements photos des lieux à Donuts (faire des cercles avec sa voiture) ou des pick-up transportant des pièces détachées qui débloqueront de nouvelles options pour votre voiture. Vous pouvez aussi vous téléporter au garage assez rapidement mais aussi à toutes les courses. Si durant les premières minutes on fait l’effort de rouler vers notre prochaine course, rapidement, on n’utilise que le téléporteur pour gagner du temps, car même avec les choses à collecter, le seul intérêt de rouler librement est d’attirer la police afin d’augmenter son score de hors-la-loi (même si on peut défier d’autres joueurs qui rejoignent notre partie), et c’est bien dommage. Quant à la partie Online, si le fait de jouer en « monde ouvert » permet de voir d’autres joueurs évoluer dans votre ville, ils seront aussi là pendant vos courses, roulant en contresens ou simplement en train de se promener vous bloquant votre route pendant votre course (ou en vous percutant de plein fouet), concept à la fois inutile et contre productif…

nfs 10

Au Final ?

Need for Speed souffle le chaud et le froid, certaines idées de courses sont excellentes (comme le Train-drift en team ou seul) mais est gâché par une maniabilité aléatoire, même pour un jeu arcade. Si un réel travail sur l’histoire des 5 « styles » est visible au travers des FMV de qualité, encore une fois, l’idée n’a pas été poussée à son maximum. En effet, nous pouvons changer de type de courses quand bon nous semble, et ce, malgré l’incompatibilité de chaque style en rapport à l’histoire (les personnages se confrontent tous sur leur style préféré), quand bien même des tensions sont claires entre vos amis (exemple Spike et Robyn). Si la difficulté des courses augmente de manière intelligente, après 7 petites heures de jeu ce dernier a déjà dévoilé 50% de son contenu ! Malgré tous ses défauts, Need for Speed est sympa à jouer, grisant même par moments lorsque l’on prend un virage en épingle parfaitement, nos pneus hurlant le drift parfait, et notre véhicule repartant à pleine puissance sur la route. Malgré tout, je ne pourrais le conseiller qu’aux férus absolus, car a plein tarif, Need for Speed est trop imparfait pour valoir le coup, surtout en pleine période de rush de gros titres comme en ce moment…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tags

Lucian Blight

Joueur depuis 29 ans et gros consommateur de RPG, Je reste ouvert à beaucoup de genre. Passionné par le média et ce qui l'entoure, j'aime partager mes expériences mais aussi mes coups de gueules...

Articles en relation

Ce sujet a 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  monipod, il y a 2 ans et 3 mois.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #2322

    Lucian Blight
    Participant

    La licence Need for Speed est aussi vieille que les jeux en 3D (le tout premier NFS était sur 3DO) et depuis Need for Speed Most Wanted, les itération
    [Lire l’article : Need for Speed: Le Test]

    #2323

    Ark4Lex
    Participant

    Un Test clair qui reflète ce qui se dégage réellement du jeu. Seulement fait la Beta, j’ai été convaincu mais il est vrai que les personnes de mon entourage ayant acheté le jeu soulignent à quelque chose près les mêmes arguments. Pour le côté Fun je vais me laisser tenter mais il est vrai qu’entre toutes ces grosses sorties les ventes risquent de ne pas être exceptionnelles…

    #2324

    Lucian Blight
    Participant

    merci pour ce retour 🙂

    #3209

    monipod
    Participant

    En grosse promo pour le moment -66% !
    De quoi être tenté surtout après la lecture de la conclusion du test.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Voir aussi

Close

Centre de préférences de confidentialité

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer