TestsXbox One

Rico revient dans Just Cause 3, on teste le chaos à Medici !

Le premier Just Cause sorti en 2006 avait marqué les esprits en tant que GTA Like explosif et carrément fun. On prend la même recette avec le second et le troisième opus. Un héro, un dictateur, une archipel gigantesque avec des environnements variés, des véhicules, et une incitation au chaos assez omniprésente. Rico revient dans Just Cause 3, on teste le chaos à Medici !

C’est reparti pour une vie de dictature dans une nouvelle ville, mais pas n’importe laquelle. Rico Rodriguez remet le couvert dans Just Cause 3 pour botter les grosses fesses de Di Ravello.

Cela fait près de 10 ans qu’il était envoyé par la CIA pour sa première mission à Esperito (Archipel de l’Amerique du Sud), pour démenteler un cartel de drogue en renversant le gouvernement dictateur. Quelques année plus tard, en 2010, Rico est allé déloger Baby Panay à Panao (archipel d’îles au sud de la Thaïlande). Et maintenant il revient à Medici, sa ville natale.

  • Date de sortie : 1er décembre 2015
  • EditeurSquare Enix
  • DéveloppeurAvalanche Studio
  • GenreAction
  • Prix : 69,99€
  • PEGI : +18
  • DisponibilitéVersion physique et dématérialisée

Premières impressions

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça en jette ! Les explosions sont vraiment belles. Le moteur physique les gère bien, ce qui permet de belles réactions en chaîne. Après quelques missions de découverte des mécanismes du jeu et de la prise en main, les bases de Just Cause sont là, c’est toujours aussi fun et jouissif.

Voici les premières captures vidéos qui m’ont bluffé :

On s’amuse à Medici ?

C’est Avalanche Studio qui développe la série depuis le départ. Récemment, ils ont développé Mad Max au sein duquel  on retrouve justement quelques similitudes dans les mécanismes de jeu (test réalisé par Boombaa). Ces points communs étaient déjà visibles dans les précédents Just Cause. Par exemple, le manque d’un scénario solide comme fil conducteur, une maniabilité perfectible et des réalisions graphiques qui laissent à désirer.

Mais qu’est-ce que l’on s’éclate ! Pas besoin de scénario pour exploser une base de la milice locale. Un grappin suffit. Elément incontournable du jeu qui remplace aisément une arme à feu ou un véhicule à n’importe quel moment. Le grappin accompagne Rico depuis toujours. Un parachute a ensuite été ajouté aux équipements, puis enfin le wing suit dans Just Cause 3. A quoi ça sert dans le jeu ? C’est tout simple, retirez l’arme dans un FPS (à quoi ça peut servir une arme ?) ou retirez le ballon dans un jeu de foot/basket… Si Rico n’était pas équipé de ces accessoires, on s’amuserait beaucoup moins.

Parce qu’il ne faut pas se voiler la face. Le scénario n’a jamais été une partie importante de la saga. Et ça pourrait être un gros problème. Mais intégrer une histoire qui marque les esprits n’est pas facile. C’est l’une des raisons pour lesquelles Avalanche Studio a bien compris qu’un jeu vidéo doit être avant tout un jeu. Pourquoi rédiger un scénario en béton si le gameplay est bancal ? Avec Just Cause 3, le joueur se retrouve devant un jeu qui tient la route graphiquement (on y revient juste après), un scénario quasiment inexistant mais bien présent, un superbe moteur physique et une map immense. Tout y est pour s’éclater.

Donc c’est le jeu idéal ?

Pour la plupart des joueurs non. Le gros point noir, lorsque l’on ne se sert pas des atouts de Rico et que l’on utilise un véhicule (pour voler, rouler…), est que la prise en main est horrible. Est-ce fait exprès pour que le joueur utilise régulièrement le wingsuit, le grappin et le parachute ? Certaines missions secondaires nécessitent de réaliser des sauts ou de collecter des véhicules, sans parler des courses contre la montre. Pas facile à manoeuver alors qu’à la base ces missions ne sont pas compliquées.

Même les gardes de Di Ravello ne lachent plus Just Cause 3 !
Même les gardes de Di Ravello ne lâchent plus Just Cause 3 !

Egalement certains ralentissements ne permettent pas de dire que Just Cause 3 est le jeu idéal. Le plus étonnant, est que ceux-ci n’intervenaient pas pour moi lors de grosses explosions, mais durant des phases de jeu ne nécessitant pas des calculs importants pour l’affichage. Une mise à jour doit/devait corriger ces problèmes et réduire les temps de chargement. Par ailleurs, on a malheureusement l’impression de faire toujours la même chose. Exploser, détruire, libérer des bases, quelques missions annexes, exploser, détruire, libérer des bases, missions annexes…

Pour ma part, oui. Ce serait plutôt le type de jeu idéal. Il n’y a pas beaucoup de fond dans Just Cause 3. Mais le scénario est marrant et il y a une énorme durée de vie. Les missions annexes se comptent par dizaines en plus des événements aléatoires et des centaines d’objets cachés à trouver. Mine de rien, le jeu n’est pas facile. Il faut user de stratégie afin de réussir à libérer une base sans mourir. Il n’est pas rare de se retrouver projeté par une explosion que l’on vient de générer, et se faire tirer dessus par un hélicoptère et des miliciens au sol. Plus le nombre de territoires libérés s’élève, plus la difficulté se corse.

just-cause-3-test-parachute
C’est Noël pour Rico ! Chute libre et explosions en perspective !

C’est un open world, avec un excellent moteur physique. Il n’est pas rare de s’amuser avec le grappin et de tester toutes sortes d’expériences pendant des heures : envoyer une voiture lancée à grande vitesse dans une station de carburant, attacher un garde à une bonbonne explosive, sans oublier de faire exploser des ponts entiers à l’aide des mines.

Alors on achète Just Cause 3 ?

Si vous avez aimé jouer à Mad Max, vous aimerez peut-être Just Cause 3. Univers et environnement différent, mais la base et la même, à savoir du fun, un scénario au second plan et des missions annexes en masse. Rajoutez à cela un beau rendu graphique avec quelques ralentissements intempestifs.

Le plaisir est là. On s’amuse grâce à Rico. Du wingsuit pour se balader d’un bout à l’autre de l’immense map, du parachute pour défourailler des pluies de plombs sur les bases. Si vous êtes réfractaires aux jeux répétitifs, passez votre chemin ! Dans tous les cas, ne vous privez pas de le prendre à l’occasion d’une baisse de prix. Par contre, pour celles et ceux que le rébarbatif ne dérange pas, n’hésitez pas une seconde. Ce sont de longues heures de pur plaisir qui vous attendent.

Pour terminer, je n’ai pas résisté à vous proposer une dernière vidéo. Elle résume à elle seule Just Cause 3.

Ce qui me plait dans Just Cause 3 : Ce qui me déplaît dans Just Cause 3 :
  • Moteur physique qui gère très bien les explosions
  • Durée de vie de plusieurs dizaines d’heures
  • Trio grappin + parachute + wingsuit = liberté totale
  • Du fun
  • Maniabilité médiocre de TOUS les véhicules
  • Répétitif
  • Ralentissements à certains moments

Tags

VinceTheVice

Fervent défenseur des jeux vidéo en plus d'être un réel passionné depuis plusieurs dizaines d'années. Sans être un "ménestrel", Vince partage singullièrement ses passions grâce à internet en tant que rédacteur sur XboxPlace.fr… Il publie aussi depuis 2009 des vidéos consacrées aux testx jeux vidéo et matériels sur Dailmymotion et Youtube. Autres pseudo : VinceTheVice, Bebette_Show. Gamertag : Mr VinceTheVice.

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  VinceTheVice, il y a 2 ans et 3 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer