TestsXbox One

Saints Row 4 Re-Elected Edition: Le Test

Depuis 2014, nous voyons arriver de nombreux jeux en version Remastered/Definitive Edtion, plus ou moins récents. La sortie du “remake” de GTA V a clairement montré la différence entre une version bâclée et réellement travaillée. Alors la sortie du cousin cinglé sur la console nouvelle génération de Microsoft n’est-elle pas un chouïa dangereuse?

Comme évoqué plus haut, Saints Row est le cousin complètement fou de GTA. Saints Row 4 vous mettait à la place du président des Etats-Unis parce que vous êtes tombé dans le fauteuil du bureau ovale de la maison blanche (un joli raccourci électoral), et vous met face à une invasion (ou plutôt une magistrale déculottée) Alien. Le jeu d’origine est sorti sur Xbox 360 en Août 2013 (le 20 pour être précis), quelques mois avant le monstre. Plutôt bien accueilli par la presse et les joueurs (76 en note métacritic) grâce notamment à son coté délirant pleinement assumé, la qualité graphique de ce dernier était décevante, même sur une console en fin de vie. Qu’en est-il de la version Xbox One ?

Saints Row 4 04

Que l’on soit clair, techniquement la différence est peu perceptible. Il m’a fallu la vidéo comparative pour m’apercevoir des ajouts de la version Xbox One. En effet l’aliasing a presque disparu, la distance d’affichage est plus grande et les modèles sont plus détaillés, mais cela reste très en deçà de ce que la concurrence peut proposer (GTA V, WatchDogs, etc..) et donc forcément assez décevant. Si la fluidité du jeu reste bonne en toutes circonstances (sauf à de rares moments lors d’ascension de tours), je ne comprends pas pourquoi cela ne tourne pas à 60 images secondes, mais bon 1080p et 60fps ne font pas un bon jeu !

Au final ?

La première impression que j’ai eu en arrivant à Steelport est : “je vais mettre 1000 ans à tout faire”. En effet, à l’instar d’autres “Open World” comme le récent Assassins Creed Unity, la map est surchargée d’activités annexes. Super vous allez me dire, et bien oui et non. Si celles-ci sont variées (course à la Sonic où vous devez passer les checkpoints le plus vite possible, un mode ou vous devez détruire tout ce qui bouge avec une arme spécifique pour faire le score le plus haut possible, un mode “tank” ou vous devez infliger un max de dommages, un mode “space” ou vous rebondissez partout pour générer le plus haut score, etc..), la plupart se répètent sans réel intérêt. Même le hacking de boutique (petit clin d’oeil à WatchDogs j’imagine) reste simpliste et au final réellement secondaire.

Sans son univers unique et fou, Saints Row Re-Elected passerait pour un sous-GTA sans réelle direction. Avec une histoire qui pourrait sortir tout droit d’un film de série Z, on pourrait croire que cet épisode de Saints Row est peu intéressant et vite lassant. Finalement, tout dépend de vous. Personnellement, j’apprécie pleinement de faire quelques petites séances de 30-45min, de tout détruire grâce aux super pouvoirs obtenus dans la “matrice”, et comme Néo devenir le pire cauchemar de la simulation informatique. Maintenant, si vous êtes un gros consommateur de ce style de jeu, et que GTA est votre dieu, vous risquez d’être un poil déçu de Saints Row malgré son contenu énorme (contenant tout ce qui est sorti jusqu’à maintenant), avec son extension Gat out of Hell (j’en parle juste après.). Bien sûr, si vous aviez déjà fait ce jeu sur Xbox 360, il n’y a aucun intérêt à le reprendre sur la dernière génération (à moins d’être fan absolu..)

Saints Row 4 01

Gat Out of Hell [spoilers inside]

J’ai voulu faire un petit paragraphe séparé concernant cette extension stand alone de Saints Row 4 (fournie par défaut avec la version Xbox 360). L’histoire reprend juste après l’invasion extra-terrestre. Les Saints sont en train de fêter la victoire quand le président (donc vous) se fait kidnapper par… Satan ! En effet, impressionné par le chaos engendré par le Président, il a décidé qu’il était digne d’épouser sa fille en Enfer. Si le jeu de base était, à mes yeux, un peu trop enfermé dans le GTA-Like, Gat Out of Hell s’en éloigne encore plus en nous permettant de voler (enfin, de planer, plus ou moins longtemps). Dès le début du jeu nous pouvons parcourir assez rapidement l’Enfer grâce à nos ailes. Même si l’aire de jeu reste assez sombre, le contexte et le contenu est plus sympa que le jeu d’origine, bien que la durée de vie de base soit assez courte (4-5h pour finir d’une traite, une vingtaine d’heures pour tout faire).

Gat out of Hell 01

Lucian Blight

Joueur depuis 29 ans et gros consommateur de RPG, Je reste ouvert à beaucoup de genre. Passionné par le média et ce qui l'entoure, j'aime partager mes expériences mais aussi mes coups de gueules...

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Lucian Blight, il y a 4 ans et 9 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #2402

    Lucian Blight
    Participant

    Depuis 2014, nous voyons arriver de nombreux jeux en version Remastered/Definitive Edtion, plus ou moins récents. La sortie du “remake” de GTA V a cla
    [Lire l’article : Saints Row 4 Re-Elected Edition: Le Test]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer