SpotlightTestsXbox Place

Test de A Way Out

A deux c'est mieux !

Annoncé à l’E3 dernier par son sulfureux créateur Josef Fares, A Way Out est désormais disponible et nous propose de vivre une aventure unique en son genre. En effet, le titre se veut une expérience narrative exclusivement coopérative, si bien qu’il sera impossible de jouer au jeu en solo. De plus, A Way Out est basé sur un gameplay asymétrique, qui met réellement les interactions entre les joueurs au centre du jeu. La proposition de A Way Out est donc alléchante, tant il est rare de voir la coopération exploitée d’une telle façon dans le monde du jeu vidéo. Au final, l’expérience proposée vaut-elle le détour ? La réponse vous sera donnée au cours des lignes suivantes, mais pourrait résider dans le titre du jeu. En effet, si A Way Out peut se traduire par « une sortie » et fait indubitablement référence à la sortie de prison qu’il vous est proposé de vivre, ce terme pourrait aussi s’appliquer au principe même du jeu. A Way Out, bien plus qu’une simple sortie de prison, propose également une sortie des sentiers battus dans la sphère vidéoludique, et nulle doute qu’au terme de leur aventure, les joueurs auront vécu une expérience coopérative marquante et vraiment unique en son genre.

Test réalisé par Jude Carotte et LEO33RM à l’aide d’une version dématérialisée fournie par l’éditeur
  • Date de sortie : 23 Mars 2018
  • Editeur : Electronic Arts
  • Développeur : Hazelight
  • Genre : Aventure
  • Prix : 29,99€ (26,99€ avec EA Access)
  • PEGI : 18+
  • Disponibilité : Version dématérialisée 
  • Xbox Play Anywhere : Non
  • Xbox enhanced : Oui

 

 

La Grande évasion

Comme les différentes bandes annonces du jeu l’avaient laissé entendre, A Way Out va vous faire vivre l’évasion de prison de deux compères au passé pour le moins tumultueux, Léo et Vincent. En réalité, vous vous apercevrez rapidement que l’évasion ne constitue en fait que la première partie du jeu, et qu’elle débouchera sur une deuxième partie au dessein bien plus important. Avant le début de votre aventure, il vous sera demandé de choisir l’individu que vous incarnerez. Pour cela, une brève description de chacun des personnages vous est donnée, et vous aidera à décider qui jouera l’impulsif Léo, et le bien plus calme Vincent.

Une fois votre choix effectué, l’aventure commence avec l’incarcération de Vincent, qui va bien évidemment se retrouver dans la cellule avoisinante celle de Léo. Cette scène d’introduction sera l’occasion pour les joueurs d’être plongés dans le principe asymétrique du jeu du studio Hazelight. En effet, c’est lors de cette première scène que chacun des joueurs appréhendera le maniement de son personnage, et comprendra l’importance des différents points de vue offerts par les deux personnages.

A Way Out est une vrai expérience coopérative, dans laquelle le point de vue de chaque joueur a son importance

Rapidement, vous vous rendrez également compte de l’importance accordée à la narration. Le jeu est en effet avant tout une aventure narrative, d’où le rôle primordial accordé aux cinématiques et aux dialogues. Dans l’ensemble, A Way Out propose un scénario travaillé, et s’il est évident que certaines répliques paraissent dénuées de subtilité, et que plusieurs situations semblent capillotractées ou inutilement émotives, l’aventure vécue s’avère très plaisante à suivre, elle confère une réelle épaisseur et personnalité à chacun des personnages, et réserve également son lot de surprises. De plus, plus l’aventure avance, plus le scénario se révèle intéressant et riche, si bien que le plaisir de jeu se révèle croissant tout au long de l’aventure. Il est aussi important de noter que certaines portions du jeu vous proposeront différents embranchements possible, et il incombera aux deux joueurs de prendre une décision de concert quant aux choix à effectuer.

Les COOPains d’abord

Mais la vraie force de la narration est qu’elle permet de donner lieu à une multitude de situations et de types de gameplay, qui ne se révèlent que rarement similaires. Afin de décrire son jeu, Josef Fares disait que chacune des situations vécues devait s’apparenter à un nouveau titre, et proposer une nouvelle expérience aux joueurs. Si dans les faits, certaines mécaniques de jeu se retrouvent tout au long de l’aventure, il est par contre évident que le soft témoigne d’une réelle variété, et il ne sera pas rare d’être dépaysé, autant par un nouveau décor que par une nouvelle situation, parfois assez incongrue. Une séquence vous demande par exemple de pécher un poisson, et pour ce faire, un des joueurs devra attirer les poissons vers l’autre joueur détenant le harpon…

Les situations de jeu sont nombreuses et variées

La variété du gameplay est donc indubitablement une force de A Way Out, et le point commun des différentes phases est bien entendu l’interaction et la collaboration entre les deux personnages. Les deux joueurs devront communiquer et avancer ensemble s’ils veulent progresser dans l’aventure. La coopération n’est pas une mécanique superflue, et représente en réalité tout l’intérêt de A Way Out, si bien que lors de chacune des phases de jeu, le rôle respectif de Léo et Vincent aura son importance pour l’avancée du jeu et du récit.

Et pour encore davantage varier les situations et renouveler le plaisir de jeu, le titre embarque au cours de l’expérience de nombreux mini-jeux, trouvés en explorant les alentours. Ainsi, si vous souhaitez marquer une pause dans le scénario et temporairement arrêter votre aventure coopérative, pourquoi ne pas vous défier à un jeu de fléchette, à un puissance 4, ou bien encore faire un bras de fer…les mini-jeux sont relativement nombreux et variés, et il apparaît important de préciser que ceux-ci ne seront plus disponibles une fois que vous passerez à l’étape suivante de votre aventure. On vous recommandera donc de prendre le temps de visiter les différents lieux afin de ne pas passer à côté de certaines activités ou autres éléments interactifs disposés un peu partout.

Les mini-jeux permettent de varier les plaisirs !

Une aventure Uncharted-ienne ?

Impossible d’évoquer la variété des situations de jeu sans évoquer la prise en main du titre. Si d’après les différentes bandes annonces du jeu, celui-ci a pu régulièrement être comparé à la saga Uncharted pour son côté cinématographique, il est évident que A Way Out n’en a pas la finition. Faisant la part belle tantôt à l’infiltration, tantôt aux gunfights, tantôt aux courses-poursuites et régulièrement aux QTE, le soft perd en souplesse et précision ce qu’il gagne en variété.

Ainsi, les personnages apparaissent assez rigides, l’IA adversaire est des plus sommaires, la physique des véhicules est imprécise et l’impact des armes aurait gagné à être mieux rendu. Si ces défauts sont bel et bien présents, ils ne nuisent pas au plaisir de jeu, et l’expérience vécue aura tôt fait de nous faire oublier ces points négatifs. D’autant plus qu’étant donné le budget alloué, le travail de Hazelight est remarquable, et permet un plaisir de jeu sans cesse renouvelé.

La mise en scène se veut parfois très hollywoodienne !

Une mise en scène digne des oscars

Evoquons maintenant la partie technique et artistique du titre. Tout d’abord, le travail de mise en scène est particulièrement réussi. Si la majorité du jeu se joue en écran scindé, il peut arriver selon la situation que l’affichage s’adapte (un seul écran, trois écrans…), afin de mieux mettre en valeur le côté cinématographique de l’ensemble. Ce travail de mise en scène aboutit à une aventure narrative possédant un petit côté hollywoodien très appréciable, et au cours de laquelle on ne s’ennuie jamais !

De même, s’il est évident que A Way Out ne constitue pas une prouesse technique et s’accompagne de quelques modélisations et textures un peu faiblardes, l’ensemble reste très joli. On notera surtout la présence de paysages variés, et de nombreux panoramas qui valent le détour. Pour les possesseurs de Xbox One X, vous pourrez de plus choisir entre un affichage privilégiant la résolution et un autre mettant en avant la fluidité du jeu. Dans les deux cas, le soft s’avère agréable à jouer. Enfin, la bande son est également une réussite, et contribue à nous immerger dans l’aventure de Léo et Vincent comme dans un bon film d’aventure.

A Way Out embarque son lot de somptueux panoramas

L’avis de Jude Carotte

Enfin un jeu à deux dont le scénario a été conçu pour ! Il est en effet particulièrement intéressant d’avoir un concept original et pour lequel il est nécessaire de trouver un compagnon de jeu pour vivre à 100% cette aventure. Le début du jeu peut rebuter car les personnages ne sont pas tout de suite dans l’action : cinématique pour poser le décor et introduire les personnages. Votre début de jeu sera avant tout passif jusqu’à ce que vous retrouviez votre futur partenaire à l’occasion d’une bagarre en prison.

Bienvenue en prison ! – A Way Out

Une fois que le plan est monté façon Prison Break, le jeu commence enfin ! Au fur et à mesure que vous avancez dans l’histoire, à vous de décider de l’approche à adopter en fonction de la situation en utilisant l’un ou l’autre des personnages pour se sortir du pétrin ou résoudre une énigme. Dans cette recherche de leur ennemi commun, on en oublie presque que Léo et Vincent ne se connaissent pas, un lien s’est créé entre les deux personnages, une amitié…

Certains passages vous feront mourir de rire car vous constaterez le manque de coordination qu’il peut y avoir avec votre coéquipier comme en escaladant un conduit dos à dos (en ratant les QTE bêtement et en chantant 1, 2, 3… #FAIL) ou encore en pêchant un poisson dans une rivière (en frisant le ridicule : en se balançant l’eau à la tronche sans se soucier des poissons par exemple).

Et nom de Dieu, cette fin totalement inattendue. Le retournement de situation peut vous retourner le cerveau digne d’un film d’action hollywoodien ! A Way Out est une très belle expérience vidéo-ludique : une histoire bien ficelée et un background des personnages très intéressant. La prise en main du jeu est assez simple, celui-ci s’adresse à tout type de joueur : du casual au gamer expérimenté. Si jamais vous voulez jouer à un jeu avec votre meilleur.e ami.e, on vous conseille inévitablement A Way Out pour 6 bonnes heures de jeu. Reste à voir si votre amitié reste intacte après cette aventure…

A Way Out est une belle aventure narrative qui met en avant la coopération dans la plus pure de ses définitions. Certes, le jeu souffre de quelques défauts imputables à son petit budget, et son scénario revêt parfois un aspect caricatural. Cependant, la variété de ses situations de jeu, la qualité d’écriture de ses personnages principaux et sa superbe mise en scène en font un titre très agréable à parcourir.  Josef Fares et son équipe ont réalisé un beau travail, et l’on ne saurait que trop vous recommander de parcourir ce titre, qui exploite la coopération comme rarement cela a été le cas.

Acheter A Way Out sur Xbox One

Les Plus de A Way Out Les Moins de A Way Out
  • Une véritable expérience coopérative
  • Une superbe mise en scène
  • Un gameplay très varié
  • Les mini-jeux
  • L’épaisseur des personnages principaux
  • Joli, avec de beaux panoramas
  • Un scénario parfois un peu caricatural
  • Le budget réduit se ressent parfois (IA adverse, physique des véhicules)

 

 

LEO33RM

Adepte des grandes épopées virtuelles et des somptueux univers que le jeu vidéo peut offrir. Chasseur de monstres à temps partiel.

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  LEO33RM, il y a 1 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #10965

    LEO33RM
    Participant

    Annoncé à l’E3 dernier par son sulfureux créateur Josef Fares, A Way Out est désormais disponible et nous propose de vivre une aventure unique en son
    [Lire l’article : Test de A Way Out]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer