SpotlightTestsXbox Place

Test de Assassin’s Creed Odyssey

On se fait un grec ?

Après un épisode Origins qui a bouleversé avec efficacité les codes de la franchise, le nouvel Assassin’s Creed, intitulé Odyssey, entend pousser encore plus loin la transition de la licence phare d’Ubisoft vers le RPG pur et dur. Ubisoft Québec a notamment fait de sa priorité la liberté de décision accordée au joueur, et l’aventure vécue par celui-ci sera ainsi façonnée par ses choix. Délaissant le décor égyptien pour les conflits entre Athènes et Sparte se déroulant lors de la guerre du Péloponnèse, Assassin’s Creed Odyssey marque une nouvelle évolution claire pour la licence. Le résultat s’avère-t-il à la hauteur des attentes des joueurs ?

Test réalisé sur Xbox One X à l’aide d’une version dématérialisée fournie par l’éditeur
  • Date de sortie : 05 Octobre 2018
  • Editeur : Ubisoft
  • Développeur : Ubisoft Québec
  • Genre :  Action-Aventure / RPG
  • Prix : 69,99 €
  • PEGI : 18+
  • Disponibilité : Version physique / dématérialisée 
  • Xbox Play Anywhere : Non
  • Xbox enhanced : Oui 

 

 

 

Les sirènes du port d’Alex…ssandra ?

Commençons ce test par répondre à la question que beaucoup de joueurs étaient en droit de se poser au vu des différents trailers. Assassin’s Creed Odyssey est-il simplement un Origins 1.5, une redite pure et simple de l’aventure égyptienne ?  La réponse est clairement un grand non. En effet, comme vous pourrez le lire au cours de ce test, on retrouvera bien évidemment certaines inspirations et similitudes par rapport à l’opus précédent. Mais ce nouvel épisode d’Assassin’s Creed embarque avec lui suffisamment de nouveautés et de modifications à son gameplay pour se démarquer grandement de son prédécesseur.

Et comme évoqué dans l’introduction, le premier élément appuyant cette démarcation n’est autre que le système de choix mis en place avec cet épisode. Si votre Odyssey sera ponctuée de nombreux choix à effectuer, l’aventure commencera avec une décision à prendre des plus cornéliennes. Choisirez-vous d’incarner le personnage féminin, Kassandra, ou le personnage masculin, Alexios ? Votre décision étant irrévocable, nous vous recommandons de bien réfléchir avant de jeter votre dévolu sur l’un des deux descendants du grand Léonidas. N’ayez crainte, hormis l’apparence physique, le choix d’Alexios ou de Kassandra n’aura toutefois pas d’autre conséquence, l’aventure étant similaire en tout point pour les deux héros. Les dialogues, les choix et les conséquences seront les mêmes, que vous ayez choisi Kassandra ou Alexios.

Bienvenue en Grèce antique !

Athènes Ben Arfa

De plus, si cette décision initiale vous paraît complexe, vous n’êtes pas au bout de votre peine, tant vous aurez des décisions drastiques à prendre au cours de votre aventure. Si de nombreuses décisions n’auront pas de réelles conséquences sur la suite de l’histoire, et contribuent surtout à l’immersion, d’autres pourront par contre se répercuter sur le très long terme…voire même sur la fin de votre aventure ! Pour parler un peu du contexte de cet épisode, sachez que celui-ci vous transporte en pleine guerre du Péloponnèse, qui voit s’affronter les spartiates et les athéniens. Le personnage que vous incarnerez étant un descendant du célèbre Spartiate Léonidas, le camp à choisir peut de prime abord vous paraître évident. Cependant, des révélations et des éléments marquant de votre vie, expliqués à travers de mémorables cinématiques, vous feront certainement douter de la conduite à suivre…

Pourtant, bien que vous soyez dans la peau d’un mercenaire sans affiliation, vous devrez bien malgré vous prendre part au conflit, et faire des choix capables de bouleverser l’issue du conflit athéno-spartiate. C’est ainsi dans ce contexte de Grèce belligérante que se déroulera l’histoire principale d’Assassin’s Creed Odyssey. Cependant, Assassin’s Creed oblige, le contexte historique ainsi dépeint sera surtout une toile de fond qui mettra en lumière un récit bien plus profond qu’il n’y paraît. Et si le système de choix est un vrai plus de cet épisode, la narration a elle aussi bénéficié d’un très gros travail, et démontre le savoir-faire d’Ubisoft Québec dans ce domaine.

La direction artistique est époustouflante et fait régulièrement son petit effet

Chaussez vos spartiates, et en avant pour l’aventure !

Si l’histoire comptée dans les précédents opus d’Assassin’s Creed s’est toujours révélée agréable à suivre, celle qui vous sera narrée dans Odyssey franchit un nouveau palier. On sent que chaque quête, chaque dialogue a bénéficié d’un effort tout particulier afin de renforcer l’immersion et l’implication du joueur. Et cela est non seulement valable pour les quêtes principales, mais également pour les missions annexes, à l’écriture très travaillée elles aussi.

Il est de plus fort appréciable que selon que vos décisions soient pacifistes ou belliqueuses, le ton et les expressions de votre personnage changeront, afin de mieux refléter votre ressenti de la situation. Simple exemple, votre héros se dotera d’une intonation sévère en cas de désaccord et de litiges, mais il pourra également prendre sa voix la plus sensuelle si vous souhaitez faire des avances à votre interlocuteur…car oui, la romance est belle est bien présente dans cet épisode !

On retrouve avec Assassin’s Creed Odyssey une écriture finalement assez similaire (toutes proportions gardées) à ce qui pouvait se faire dans The Witcher III…c’est dire la qualité générale du titre sur cet aspect ! Léger bémol toutefois, on sent qu’Ubisoft fait ses débuts dans la narration « à embranchements », si bien qu’à moult reprises, les choix proposés seront simplement binaires. Dans ces moment-là, vous pourrez simplement choisir entre une solution agressive ou totalement pacifiste, mais sans entre deux. Si les prochains épisodes pourront améliorer ce côté absolu de la prise de décision, on ne va pas cacher notre plaisir, Assassin’s Creed Odyssey dépeint une histoire prenante et vraiment immersive, à la narration resplendissante.

Choisirez-vous de suivre la voie spartiate, ou athénienne ?

Trois histoires pour le prix d’une !

Dans sa structure de jeu, cet épisode grec ne propose non pas une seule, mais trois histoires « séparées », qui auront chacune leurs aboutissants et se termineront par une cinématique indépendante. Ainsi, aux côtés de l’Odyssey, qui constitue la campagne principale telle que la proposaient les précédentes itérations de la franchise, on va retrouver une campagne centrée sur la présence d’un culte de fanatique à démanteler, ainsi qu’une histoire qui mettra en exergue la première civilisation, Isu pour les intimes.

Au total, et en réalisant quelques quêtes annexes nécessaires à votre montée en niveau, il vous faudra une soixantaine d’heures pour arriver à bout des trois versants de l’histoire. Pour les amoureux de la franchise, le soft pourra se prolonger encore longtemps, étant donné le contenu gargantuesque proposé au joueur. Pour ceux qui redoutent le sentiment de répétitivité qui pourrait poindre sur le long terme, comme cela a pu être le cas par le passé, sachez que ce nouvel épisode fait néanmoins l’effort d’introduire de nouveaux types de missions à même de densifier et de varier l’expérience de jeu.

Affronter les mercenaires sera un bon moyen de mettre la main sur de l’équipement rare

La carte d’ Assassin’s Creed Odyssey est, comme précédemment, répartie en différentes zones de jeu. Chacune de ces zones de jeu se voit gouvernée par un dirigeant, que celui-ci soit spartiate ou athénien. Afin de faire tomber le dirigeant en place, il vous faudra d’abord affaiblir ses défenses. Pour cela, divers moyens vous sont proposés. Vous pourrez aller attaquer des camps afin de brûler les réserves de ressources, piller le trésor régional, et également combattre et anéantir de puissants généraux. Tout cela fera diminuer l’influence régionale, et une fois celle-ci suffisamment basse, le dirigeant sera désormais accessible à votre lame.

Nouveau look pour une nouvelle vie

Vous ne serez pas obligé d’affaiblir complètement une région avant d’aller confronter le dirigeant, cela vous facilitera simplement la tâche en diminuant ses protections. Ce système se rapproche de celui retrouvé dans Far Cry 5. Une fois le dirigeant éliminé, vous pourrez alors déclencher une bataille de conquête à l’ampleur impressionnante. Ainsi, ces batailles verront s’affronter de nombreuses troupes athéniennes et spartiates, et l’on vous conseillera de centrer votre attention sur les généraux si vous souhaitez réussir ces affrontements.

Déjà très plaisante à jouer, ces batailles sont également la meilleure façon de mettre la main sur une grosse quantité de points d’expérience, et sur un équipement de très haute qualité. Car comme avec Origins, Assassin’s Creed Odyssey propose également une dimension RPG, mais qui se veut bien plus prépondérante dans cet épisode.

Les batailles de conquête sont vraiment réussies

Si la fenêtre d’inventaire ne bouleversera pas les joueurs de l’épisode précédent, on peut noter quelques nouveautés en ce qui concerne l’équipement. Ainsi, alors que dans Origins, l’armure n’était constituée que d’un ensemble unique, il est désormais possible de s’équiper indépendamment d’un casque, d’une armure pour le haut du corps, d’une autre pour le bas, et d’une dernière pour vos pieds. Vous pourrez ainsi non seulement créer un héros de toute pièce, mais aussi mixer les capacités de votre équipement selon vos envies.  Autre nouveauté, il n’existe désormais plus qu’un seul type d’arc, mais les différentes variantes retrouvées dans l’épisode précédent seront également accessible par le tout nouveau système de capacités, que nous évoquerons plus bas.

Pour le reste, le niveau de rareté de l’équipement alterne une nouvelle fois de commun à légendaire, et on apprécie toujours autant de pouvoir améliorer le niveau et les caractéristiques de notre équipement préféré chez le forgeron. Odyssey introduit également un système de gravure, qui vous permet de conférer des capacités spéciales à votre équipement (dégâts élémentaires, coups critiques etc…). Enfin, les différents types d’armes (épée, dague, armes lourdes…) sont toujours présents et confèrent autant de maléabilité au joueur que par le passé. On notera enfin la présence de la lance de Léonidas (qui remplace en quelque sorte la lame secrète), dont vous êtes l’héritier et qui vous confèrera une force hors du commun. Cette lance sera également améliorable au cours de votre aventure.

Explorer les grottes vous permettra de remplir vos poches…

Joue la comme Léonidas

Mais c’est véritablement le système de compétences qui différencie le gameplay de cet opus de l’épisode précédent. Ainsi, dans Origins, vous gagniez des points de compétences à chaque montée de niveau, vous permettant de débloquer de nouvelles capacités «passives ». Assassin’s Creed Odyssey dispose de nouveau d’un arbre de compétences, mais au milieu des compétences passives, vous débloquerez des compétences actives, à utiliser avec parcimonie pour tirer au mieux partie de la situation. Vous disposerez en effet de 4 slots de capacité de mêlée (davantage de slots seront déblocables par la suite) et de 4 slots de capacité à distance entièrement personnalisables.

A vous de débloquer et d’équiper les capacités qui vous semblent les plus judicieuses.  Parmi ces capacités, on note par exemple l’incontournable coup de pied spartiate, la régénération de santé ou encore la possibilité d’arracher le bouclier aux ennemis. A distance, vous pourrez activer une flèche « sniper », ou encore tirer plusieurs flèches simultanément. Ce nouveau système permet une fois de plus de personnaliser encore davantage l’expérience vécue par le joueur.

Ce nouveau système de capacité s’épanouit d’ailleurs particulièrement au cours des combats proposés. Ainsi, notons tout d’abord la disparition du bouclier de l’épisode précédent. Comme évoqué précédent, ce bouclier se retrouve remplacé ici par la lance de Léonidas, qui servira à déclencher les diverses capacités. L’absence de bouclier induit un changement d’approche des combats, délaissant le système de défense par un système d’esquive bien plus dynamique.

Le système de combat est lui aussi une belle réussite

Pour le reste, il est toujours aussi aisé d’alterner entre arme de corps à corps et arc, et l’utilisation des compétences complète la panoplie d’une fort belle manière. Odyssey s’appuie donc sur les fondations de son aîné, tout en améliorant le système de combat, pour un résultat très réussi. Seule la caméra peut parfois être légèrement capricieuse, notamment car le ciblage est relié au même stick que la caméra. Ainsi, lorsque vous ciblez un ennemi, vous ne pourrez pas orienter la caméra comme bon vous semble. Rien de rédhibitoire ceci dit, les combats se révélant très agréables manette en main.

Les 12 (mille) travaux d’Hercules

En dehors des combats sur la terre ferme, Assassin’s Creed signe le grand retour des combats navals. Si Origins proposait déjà quelques séances navales aux mains d’Aya, on est ici bien plus proche de l’épisode Black Flag. En effet, votre bateau sera améliorable, vous avez différentes attaques, et il vous sera également possible d’aborder la flotte adverse une fois celle-ci suffisamment affaiblie. Il vous est aussi permis (et nécessaire) de recruter des lieutenants afin d’améliorer l’efficacité de votre navire. Si l’ensemble est moins profond mais aussi moins complexe que ne l’était le système de Black Flag, on retrouve avec un plaisir non dissimulé ces combats navals. Ils permettent aussi de bien occuper le temps entre deux phases sur la terre ferme. De plus, de nombreuses quêtes vous seront proposées afin de rentabiliser au maximum vos trajets en mer.

Les batailles navales signent leur grand retour

Comme nous l’avons évoqué précédemment, Assassin’s Creed odyssey est extrêmement riche en contenu, qu’il s’agisse des trois histoires principales, des missions de conquête ou encore des combats navals. Mais ces différents éléments ne sont qu’une faible portion de tout ce qu’il est possible d’accomplir dans ce nouvel épisode. Ainsi, si l’on retrouve des missions assez quelconques (aller tuer une cible, récupérer tant de ressources…), on note également de nombreuses missions au grand intérêt.

Ces missions, très bien écrites, vous permettront de plus de récupérer de l’équipement toujours plus rare et de précieux points d’expérience. Qu’il vous soit demander de chasser des bêtes mythiques, d’explorer une grotte ou qu’il s’agisse d’une tout autre requête, Odyssey vous en fera voir de toutes les couleurs. On rappellera simplement ici que le système de choix introduit dans cet épisode n’est pas là simplement pour faire de la figuration, et une décision prise au détour d’une simple quête annexe pourra par moment se répercuter de nombreuses heures plus tard.

Un jeu vraiment culte

En dehors de ces quêtes annexes « classiques », on notera l’introduction d’un système de mercenaires. Ainsi, selon vos faits et gestes, un prix plus ou moins onéreux sera fixé sur votre tête, ce qui attirera par conséquent des mercenaires plus ou moins retors. Il sera parfois nécessaire d’éviter l’affrontement si le niveau des mercenaires est trop élevé, mais ceux-ci seront un autre moyen de mettre la main sur de l’équipement légendaire. A vous de choisir si vous privilégierez la fuite, ou l’affrontement afin de gravir l’échelon des mercenaires et d’établir votre renommée.

Les fonds marins ne sont pas de tout repos…

Nous l’évoquions plus haut, une des histoires de cet Assassin’s Creed Odyssey est centrée sur le démantèlement d’un culte. Celui-ci fait preuve de tout un système hiérarchique, et il vous adviendra de traquer les cibles une à une afin de lever le voile sur cet organisation malfaitrice. Cette histoire de culte rajoute donc une couche supplémentaire à la densité déjà bien conséquente de choses à faire dans le jeu.

Assassin’s Creed Odyssey regorge donc de choses à faire, et ce n’est pas les quêtes évènementielles limitées dans le temps ou les quêtes permettant de mettre la main sur de précieux fragments d’orichalque qui nous feront dire le contraire. Si nous devions adresser une critique à ce contenu gargantuesque, nous ciblerions le fait que notre héros (ou héroïne selon le choix du joueur) n’hésite pas à attaquer indifféremment des campements spartiates et athéniens, dans sa quête d’équipement de luxe ou de points d’expérience.

D’accord, le héros est un mercenaire et ne prend pas clairement parti pour un camp, mais cela semble tout de même un peu contradictoire avec certains choix faits dans l’aventure. De plus, notre personnage n’hésite pas à réprimander avec véhémence des PNJ pour leurs faits et gestes, alors qu’il ne se comporte au final pas vraiment avec plus d’éthique. Un léger point négatif pour l’immersion, qui n’empêche toutefois pas de se délecter de tout le contenu que le jeu a à offrir.

Une beauté Olympienne ?

Abordons maintenant l’aspect technique et artistique du titre. D’un point de vue purement technique, Assassin’s Creed Odyssey se veut très solide. Testé sur Xbox One X, le jeu se présente dans une très belle 4K et se révèle très fluide la majeure partie du temps. Il est possible de rencontrer certains bugs inhérents aux productions en monde ouvert d’Ubisoft, mais l’ensemble est très plaisant. On notera par contre certaines textures assez brouillonnes qui dénotent avec le reste de l’expérience. A l’inverse, la direction artistique du jeu est époustouflante, et là où Assassin’s Creed Origins se révélait somptueux mais relativement homogène, le plaisir de la découverte est ici sans cesse renouvelé.

Le dépaysement est permanent

D’une région à l’autre, la faune, la flore et les paysages traversés ne se ressemblent pas, et confère à Odyssey une variété de tous les instants. L’ensemble est sublime, est qu’il s’agisse des panoramas, des grottes ou même des fonds marins loin d’être vides, votre rétine vous remerciera. L’ensemble se veut d’autant plus vivant qu’une multitude d’animaux peuplent les lieux. Pour faire simple, le mode photo intégré devrait vous occuper un bon moment. Et comment ne pas conclure sur l’ambiance sonore, très réussie, qui vous transporte efficacement dans le cadre de la Grèce antique, avec ses compositions des plus immersives.

Assassin’s Creed Odyssey est une grande réussite. En assumant pleinement sa composante RPG et en approfondissant sa narration, le titre gagne encore en richesse et en épaisseur. Avec son contenu impressionnant, sa direction artistique de toute beauté, et son système de combat toujours meilleur, Assassin’s Creed Odyssey se démarque encore davantage de ses prédécesseurs, et constitue indubitablement un des meilleurs épisodes de la licence. Plus les années passent, plus Ubisoft semble affiner sa formule, et propose aujourd’hui avec Assassin’s Creed Odyssey un titre qui se rapproche des sommets qu’a par exemple pu tutoyer The Witcher III. Si le nouvel opus est d’ores et déjà prévu pour dans deux ans (au Japon ?), gageons que le résultat devrait s’avérer époustouflant. En attendant, vous aurez largement de quoi vous occuper avec cet excellent Assassin’s Creed Odyssey !

Acheter Assassin’s Creed Odyssey sur Xbox One

Les Plus de Assassin’s Creed Odyssey Les Moins de Assassin’s Creed Odyssey
  • Une direction artistique époustouflante
  • Un contenu gigantesque et varié
  • Trois histoires distinctes
  • Une excellente écriture
  • La liberté de choix, c’est votre aventure
  • Un système de combat encore meilleur
  • Le système de compétences
  • Les mercenaires
  • Légers bugs inhérents aux productions en monde ouvert d’Ubisoft
  • Des choix « binaires » par moment
  • Lors des quêtes annexes, on attaque autant les spartiates que les athéniens, malgré nos choix moraux durant l’aventure
  • Les fins expédiées un peu rapidement

 

Tags

LEO33RM

Adepte des grandes épopées virtuelles et des somptueux univers que le jeu vidéo peut offrir. Chasseur de monstres à temps partiel.

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  LEO33RM, il y a 2 semaines et 4 jours.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #11896

    LEO33RM
    Participant

    Après un épisode Origins qui a bouleversé avec efficacité les codes de la franchise, le nouvel Assassin’s Creed, intitulé Odyssey, entend pousser enco
    [Lire l’article : Test de Assassin’s Creed Odyssey]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Voir aussi

Close

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer