SpotlightTestsXbox Place

Test de NieR : Automata BECOME AS GODS EDITION

Du PlatinumGames de très haut niveau !

PlatinumGames est un studio à qui l’on doit quelques-uns des meilleurs jeux d’action de ces dernières années. C’est en effet derrière ce studio que l’on retrouve des titres comme Metal Gear Rising : Revengeance, l’excellent Vanquish ou encore le mythique Bayonneta. A une époque désormais lointaine, PlatinumGames devait développer une exclusivité pour la plateforme de Microsoft, intitulée Scalebound… Le destin tragique de ce jeu (en d’autres termes, son annulation) reste encore difficile à accepter pour de nombreux joueurs, qui attendaient impatiemment un jeu du studio. L’arrivée de NieR : Automata sur Xbox One, après une année d’exclusivité sur PS4 et PC, va permettre aux joueurs de remettre la main sur un titre PlatinumGames, et de redécouvrir à quel point ce studio est talentueux. Arrivant sur la plateforme de Microsoft dans une version BECOME AS GODS des plus complètes, le titre n’a rien perdu de sa superbe depuis sa sortie initiale. Bien au contraire…

Test réalisé sur Xbox One X à l’aide d’une version dématérialisée achetée avec les sous du testeur
  • Date de sortie : 26 Juin 2018
  • Editeur : Square Enix
  • Développeur : PlatinumGames
  • Genre : Action RPG
  • Prix : 49,99 €
  • PEGI : 18+
  • Disponibilité : Version dématérialisée 
  • Xbox Play Anywhere : Non
  • Xbox enhanced : Oui

 

 

I want 2B free

Ceux qui ont déjà parcouru le soft lors de sa sortie initiale peuvent en témoigner, le scénario de NieR : Automata ne devrait laisser personne indifférent. Afin de ne pas trop en dévoiler sur l’histoire et d’éviter tout risque de spoil, nous évoquerons simplement les grandes lignes du récit qu’il vous sera proposé de suivre. Ainsi, après l’invasion de la Terre par des formes de vie mécaniques provenant d’un autre monde, l’humanité se voit contrainte à l’exil. Son seul espoir de salut se trouve être l’unité YoHRa, composée de soldats androïdes qui seront chargés de la reconquête de la planète.

NieR : Automata devrait être un titre marquant pour les joueurs !

Le joueur prendra donc part à cette lutte entre androïdes et machines. Si ce conflit et le scénario qui s’y rattache peuvent à première vue apparaître relativement simplistes, ils se révèleront bien plus intéressants et complexes qu’il n’y parait, et devraient faire se questionner de nombreux joueurs. La condition robotique sera véritablement au centre de l’histoire, tantôt de façon humoristique, tantôt de façon bien plus sérieuse et philosophique, mais toujours dans l’optique de susciter la réflexion chez le joueur.

Qu’il s’agisse lors de dialogues avec les nombreux PNJ à rencontrer, ou lors de situations de jeu inattendues, le joueur n’aura de cesse de questionner son for intérieur afin de savoir ce qui le différencie des androïdes, ainsi que des machines qu’il affrontera. Nier : Automata se révèle donc très profond dans son écriture, et afin de saisir toutes les subtilités du titre, il ne faudra surtout pas s’arrêter dès le premier générique de fin !

Le scénario de NieR : Automata sera la source de nombreux questionnements

En effet, si votre aventure commence en vous donnant le contrôle de l’androïde 2B, le générique de fin n’est en fait qu’un entracte avant de vous faire recommencer et revivre la situation d’un point de vue différent. Ce deuxième run témoignera certes d’une certaine répétitivité, mais vous donnera tout de même accès à de nouveaux dialogues et à des séquences de jeu inédites. Et que dire du troisième acte qui se révèlera pour sa part bien différent des précédents, et qui proposera aux joueurs une aventure complètement nouvelle.

Si cette structure de jeu, qui s’apparente à une répartition en chapitres, peut s’avérer déroutante de prime abord, l’alternance des points de vue permet une nouvelle fois de renforcer la puissance narrative de l’ensemble. NieR : Automata dispose de nombreuses fins (dont une bonne partie qui n’en sont pas des vraies…), si bien que le jeu vous incitera à le parcourir et le reparcourir sous ces différentes perspectives, pendant environ 25-30 heures. Et quoi de mieux pour cela qu’un gameplay calibré à la perfection ?

YoRHa de quoi s’amuser

Si ce test s’est contenté d’évoquer jusqu’à présent le scénario de NieR : Automata, c’est que celui-ci en vaut grandement la peine. Mais, PlatinumGames oblige, le joueur peut également s’attendre à une action frénétique et jouissive, qui a à de nombreuses reprises fait la renommée du studio.

Et comme prévu, les 15 premières minutes de jeu suffiront à faire comprendre au joueur qu’il a désormais à sa disposition un jeu d’action incontournable. Le premier quart d’heure du soft proposera en effet une alternance incessante de gameplay, allant du shoot’em up au twin-stick shooter, en passant par de la plateforme et bien entendu par des phases de beat them all, qui resteront le cœur du gameplay. La transition entre ces différentes phases de jeu est de plus extrêmement fluide, si bien que le tout apparaît très naturel. Cette alternance de jouabilité confère à NieR : Automata une intensité à nulle autre pareil, pour un plaisir de jeu constamment renouvelé.

L’introduction du jeu est particulièrement intense et réussie

En ce qui concerne les phases de Beat them all, qui constitueront tout de même la majeure partie du titre, le joueur pourra s’appuyer sur un système d’esquive et de combos intuitifs en alternant entre ses armes de mêlée, et aura également à disposition le tir à distance du pod qui l’accompagne (à noter qu’un mode facile permet de plus ou moins automatiser les différentes actions). Les chorégraphies des combats, au même titre que l’animation générale des personnages s’en retrouvent tout simplement excellentes, et nous permettent une nouvelle fois de confirmer le savoir-faire de PlatinumGames en matière d’action-RPG. Qu’il s’agisse du groupe d’ennemis de base ou de l’un des nombreux combats de boss régulièrement épiques, chacune des échauffourées sera magnifiée par son rendu à l’écran. Les amoureux du studio PlatinumGames ne pourront donc en aucun cas être déçus avec cet aspect du titre.

La plupart des boss seront épiques

Des Chips servies sur un Platinum d’argent

Mais si son côté action est une réussite incontestable, qu’en est-il de la composante RPG du titre ? La réponse est relativement simple, et si cette partie RPG n’est pas parfaite, elle se révèle tout de même également très réussie.

Tout d’abord, le titre s’appuie sur un monde ouvert, certes pas immense selon les standards actuels, mais divisé en différentes zones à la thématique particulière (désert, parc d’attraction, forêt…). En parallèle du campement de la résistance qui sera l’endroit où vous recevrez vos premières quêtes et effectuerez vos premiers achats d’armes et matériel, la traversée de chacune de ces zones se veut très agréable. Car si celles-ci peuvent apparaître relativement vides à première vue, elles ne sont en revanche pas avares en quêtes et secrets à découvrir, ainsi qu’en éléments à récupérer.

Chacune des zones de jeu aura sa thématique particulière

Et c’est dans ces éléments que réside la richesse du système de RPG de NieR : Automata. Ainsi, si le loot sera en partie constitué de consommables ou de matériaux à même d’améliorer vos armes, votre pod de soutien ou vos capacités. Vous pourrez également mettre la main sur de nombreuses puces (électroniques, pas les bestioles…). En vous équipant de ces puces, vous pourrez non seulement modifier l’interface du jeu (en faisant par exemple apparaître la carte, la santé des ennemis ou encore les dégâts que vous infligez), mais aussi former un androïde à votre image. Ainsi, libre à vous de personnaliser votre androïde afin que celui-ci soit rapide, puissant, résistant, capable d’effectuer des parades…

Plus vous avancerez dans le jeu, plus vous aurez de puces et d’emplacements de puces à votre disposition, et vous pourrez ainsi mettre en place un androïde sur mesure. Il est d’ailleurs important de préciser que lorsque vous mourrez, il sera nécessaire de retrouver votre cadavre afin de récupérer vos puces. En étant connecté en ligne, et bien que le jeu soit intégralement solo, vous pourrez tomber sur les cadavres de vrais joueurs, que vous pourrez soit dépouiller de leurs ressources, soit ranimer temporairement afin que l’IA dudit cadavre vous aide dans votre quête. Un système plutôt bien pensé, surtout qu’il est possible, à l’instar de Dark Souls, de laisser un message personnalisé sur son cadavre.

NieR : Automata récompensera grandement l’exploration

Mensurations : 2B, 9S, A2

Avec un scénario et une dimension action-RPG à la hauteur, il ne reste plus qu’à revenir sur la partie technique et artistique de NieR : Automata. Pour commencer, l’animation des différents protagonistes incarnés par le joueur est exemplaire. Déjà évoqués précédemment, les décors proposés dans le jeu ont leur thématique propre, et bénéficient d’une direction artistique réjouissante. Cette direction artistique réussie confère à chaque environnement une personnalité unique, tout en permettant d’insuffler une grande cohérence à l’ensemble. On regrettera cependant que ces décors soient assez vides. De plus, certaines textures semblent assez faiblardes, même si la combinaison 4K/HDR proposée sur Xbox One X permet d’obtenir une image très nette et un résultat très satisfaisant dans l’ensemble. Le jeu s’avère en outre très fluide et en 60 FPS, ce qui permet de faire de NieR : Automata un titre solide techniquement. La version Xbox One S/classique n’a en revanche pas été testée.

Si les décors sont assez vides et que certaines textures font défaut, la direction artistique permet au titre de s’en tirer avec les honneurs

Enfin, la bande sonore est tout bonnement exceptionnelle, et s’intègre parfaitement à l’univers du jeu, qu’elle contribue à mettre en place. Qu’il s’agisse des morceaux de musique classique plutôt calmes ou des morceaux bien plus nerveux, cette bande sonore est un des gros points forts du jeu ! Précisons que le titre propose des voix en japonais et en anglais, mais que les sous-titres sont également disponibles en français, et ont bénéficié d’une traduction de grande qualité.

NieR : Automata contient 48 succès pour un total de 1000 G, ce qui devrait vous permettre d’augmenter votre gamerscore régulièrement.

BECOME AS GODS EDITION

Déjà très complet à l’origine, NieR : Automata arrive sur Xbox One dans une édition BECOME AS GODS, qui contient de nouvelles tenues et objets, ainsi que le DLC 3C3C1D119440927. Celui-ci est en réalité constitué de trois défis de combats prenant place dans trois amphithéâtres différents à retrouver au cours de l’aventure. De quoi encore rallonger une expérience de jeu de haut calibre !

En arrivant sur Xbox One, NieR : Automata n’a rien perdu de ses qualités, et témoigne une nouvelle fois du talent du studio PlatinumGames. En proposant un action-RPG intense, riche, qui se renouvelle régulièrement et qui bénéficie d’un scénario complexe et profond, NieR : Automata est à n’en pas douter un titre qui marquera le paysage vidéoludique. Avec une édition BECOME AS GODS complète et qui permet aux possesseurs de Xbox One X de bénéficier d’un jeu en 4K/HDR/60 FPS, NieR : Automata se présente comme un jeu exceptionnel qui ne peut qu’être conseillé aux amoureux du studio PlatinumGames, ou de jeux d’action en général !

Acheter NieR : Automata BECOME AS GODS EDITION sur Xbox One

Les Plus de NieR : Automata BECOME AS GODS Les Moins de NieR : Automata BECOME AS GODS
  • Des combats intenses et jouissifs
  • Un scénario complexe et profond
  • La dimension RPG très réussie (le système de puces est excellent)
  • Différents gameplays pour un plaisir renouvelé
  • Les phases de boss, souvent épiques
  • L’animation des personnages est superbe
  • Le combo 4K/HDR/60 FPS fait son effet sur Xbox One X
  • Une bande sonore magistrale
  • Une direction artistique convaincante
  • Des décors assez vides et des textures vraiment faiblardes par moment
  • Les ennemis « de base » auraient gagné à être plus variés
  • Une structure de jeu un peu répétitive par moment et qui pourrait déconcerter certains joueurs
Tags

LEO33RM

Adepte des grandes épopées virtuelles et des somptueux univers que le jeu vidéo peut offrir. Chasseur de monstres à temps partiel.

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  LEO33RM, il y a 4 mois et 1 semaine.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #11693

    LEO33RM
    Participant

    PlatinumGames est un studio à qui l’on doit quelques-uns des meilleurs jeux d’action de ces dernières années. C’est en effet derrière ce studio que l’
    [Lire l’article : Test de NieR : Automata BECOME AS GODS EDITION]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer