SpotlightTestsXbox Place

Test de Renégats, la première extension de l’an II de Destiny 2

Reviens, gardien !

En cette rentrée qui sera chargée en sorties, c’est Bungie qui a tiré le premier avec dès le 4 septembre le lancement de « Renégats », l’extension de Destiny 2 censée marquer le renouveau d’un jeu qui a fait grincer des dents dans les semaines qui ont suivi sa sortie. Les développeurs n’ont eu cesse d’envoyer des signaux à la communauté, affirmant qu’ils avaient compris le ressenti, la déception et les attentes des joueurs et ont clairement promis un rachat à la hauteur des espérances. Renégats est donc la cartouche qui doit permettre à Bungie de partir en reconquête. Verdict.

Date de sortie : 4 septembre 2018

Destiny 2 : Renégats
Testé sur Xbox One X et S achetée avec les sous du testeur
  • Editeur : Activision
  • Développeur : Bungie
  • Genre :  MMO-FPS
  • Prix : 39,99 €
  • PEGI : 18+
  • Disponibilité : Version dématérialisée 
  • Xbox One X Enhanced : Oui

Raviver la lumière

Clairement, Destiny 2 n’a pas réussi à convaincre les aficionados de la licence suite à sa sortie, le jeu s’étant quelque peu perdu. Si il conservait ses qualités en termes de gameplay et franchissait un cap en matière de production de cinématiques, il perdait son âme en se « casualisant », élément que nous avions souligné très tôt lors de la publication de notre test. Ce que nous n’avions pas anticipé, c’est que six semaines après la sortie initiale du jeu, seule une grosse soirée par semaine suffirait pour atteindre les objectifs assignés via les jalons, ceux-ci permettant de looter des équipements afin de faire grimper notre niveau de lumière (niveau d’XP et de talent). Ainsi, à l’issue de la soirée, il n’y avait plus aucun intérêt à revenir sur le jeu après du reset du mardi soir, Destiny 2 ne proposant pas un contenu ou des activités suffisamment intéressants, hormis le Raid, pour permettre aux gardiens de progresser. L’on avait, de fait, une sorte de plafond de verre hebdomadaire de level cap qui n’incitait pas à passer plus de 4 heures par semaine max sur le jeu, hormis si l’on souhait faire progresser non pas un, mais trois personnages (Titan, Arcaniste et Chasseur).

Bref, tels des supporters des Girondins de Bordeaux suite au rachat de leur club par le consortium américain GACP, les joueurs de Destiny avaient perdu leurs repères et ne savaient plus en quels saints placer leurs espoirs en des lendemains heureux, ou à défaut, symboles de renouveau. D’ailleurs, les extensions ayant jalonné l’an 1 de Destiny 2 n’ont pas véritablement rassuré, même si Warmind (L’esprit Tutélaire) valait le détour sur Mars et apportait des nouveautés intéressantes, notamment le « Protocole », nouveau mode de jeu coopératif qui délivrait du challenge et son pesant de loot. La célébration de la fin de l’année 1 durant la période estivale a poursuivi le travail de reconquête, l’équipe soufflant sans cesse sur les braises étiolées de la licence afin de raviver la lumière dans le coeur des fans.

La chasse est ouverte !

A grand renforts de trailers et de vidocs publiés tout azimuts, mais également à travers l’enthousiasme d’influenceurs triés sur le volet pour distiller la bonne parole, Bungie a maîtrisé sa communication axée essentiellement sur le retour avec Renégats, à une formule plus complète et plus équilibrée pour les joueurs, le tout avec une intrigue sur fond de disparition d’un personnage phare. Sur ce dernier point, le procédé est d’ailleurs étonnant puisque le pitch de la campagne de l’extension était jeté aux foules sans grandes précautions. Vous le savez donc fort probablement, Cayde 6 l’icône des chasseurs, a été tué et le scenario de Renégats tourne autour de la quête de vengeance, et de la chasse aux meurtriers de notre fidèle ami et compagnon.

Le joueur est donc amené à sécher rapidement ses larmes, et à partir sans fleur à la pétoire, histoire de faire passer de vie à trépas les responsables de l’assassinat de Cayde. Il sera d’ailleurs nécessaire d’obtenir le soutien improbable d’un kall (mal) nommé l’Araignée, qui règne sur la Côte Enchevêtrée, nouvel environnement sur lequel vous irez croiser le fer. D’ailleurs, ce kall est bien plus proche d’un Jabba the Hutt que de celui qui projette ses toiles sur les façades des immeubles New-Yorkais, et n’a d’araignée que le nom (et les p’tites pattes).

Salut l’Araignée, nous venons en paix

Si ce bout d’histoire n’est absolument pas passionnant puisqu’il consistera grosso modo à éliminer un à un ceux qui ont participé à l’anéantissement de Cayde. C’est l’occasion pour Bungie de nous mettre en face de nouveaux ennemis, les Infâmes, et de nous faire revenir dans la Prison des Vétérans que nous découvrons gigantesque et sublimée.

Une féérie retrouvée

En effet, nous n’avions eu l’occasion que d’apercevoir une portion congrue de cette prison dans Destiny premier du nom. Les décors sont tout bonnement démesurés et bien travaillés et donnent presque envie de se retrouver à l’ombre quelques temps. Hormis la découverte de la face cachée de la Prison des Vétérans et de la Côté enchevêtrée, la succession de missions d’élimination provoque au mieux un ennui profond et au pire une forme d’impatience à boucler cette entrée le plus rapidement possible avant de passer au vrai plat de résistance. Tout comme au début de l’an I, afin de progresser dans Renégats, il sera nécessaire de se plonger dans diverses activités incontournables pour faire monter son niveau de lumière et avoir accès à la suite du scénario qui précise le niveau de lumière conseillé.

La Côte enchevêtrée a le mérite d’offrir un cadre agréable pour les pérégrinations d’un gardien. Ici, nous sommes dans un univers mêlant SF et monde post apocalyptique qui suinte la contrebande, avec des ennemis et des décors qui peuvent évoquer des inspirations issues de Mad Max, notamment en ce qui concerne l’environnement, le bestiaire ennemi et les fameux infâmes. Leurs tenues sont faîtes de bric et de broc, ils ont l’air déchaînés et possédés, et certains d’entre eux sont amusants à dégommer. A vous donc comme à l’accoutumée avec une nouvel espace de jeu dans Destiny, de nouveaux événements aléatoires, de nouvelles ressources, et tutti.

Chouette, un nouveau bac à sable !

Si le scénario n’est guère captivant au démarrage, il reste ponctué par des cinématiques incroyablement bien travaillées avec une finesse et un grain de pellicule dont Bungie a désormais le secret. Chapeau bas, la production atteint des sommets rarement égalés. Mieux encore, Renégats passe la seconde après ce qui pourrait s’apparenter initialement à la fin de l’histoire en nous amenant dans le plus bel endroit jamais créé dans l’univers de Destiny : la Cité des Rêves, le lieu mystique des Eveillés. Pour profiter de la splendeur de cette zone, il convient d’avoir un matériel à la hauteur, soit un téléviseur 4K HDR et une One X. Sur One S et un écran standard, la zone est certes jolie mais semble bien fade et en manque de sérotonine, et ne révèle véritablement sa beauté folle qu’avec un équipement supérieur.

L’ancienne formule jetée au puits ?

Mieux encore, vous le savez, Destiny est un jeu à tiroirs avec des éléments à découvrir au fur et à mesure de la progression et des surprises sont cachées ça et là. Si la Cité des Rêves avait d’ores et déjà suscité l’émerveillement des joueurs, elle est le cadre du nouveau Raid. D’ailleurs, une fois celui-ci terminé par une première team, la zone s’est quelque peu modifiée et a vu apparaître une toute nouvelle mission, et pas des moindres. De mémoire de joueur, c’est la mission la plus extraordinaire qui nous ait été donné de jouer dans Destiny, du fait de son rythme et des environnements à couper le souffle que le joueur est amené à traverser.

La sublissime Cité des Rêves..

Si Renégats apporte quelques nouveautés comme le Gambit sur lequel nous reviendrons plus tard, c’est surtout l’occasion pour Bungie de revoir sa formule qui, in fine, correspond peu ou prou à un mix entre le Destiny originel et l’an 1 du second volet. Les équipes ont apporté les retouches nécessaires en gommant les aspects qui avaient rendu le jeu trop simpliste. Désormais les armes et armures disposent de perks aléatoires et pour les faire évoluer il sera nécessaire de posséder des ressources. Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de partir farmer pendant des heures, mais il sera possible d’acquérir celles-ci la plupart du temps chez un vendeur. On se surprend ceci étant à partir de temps à autres sur une planète histoire de réaliser quelques patrouilles et ouvrir quelques coffres pour faire le plein de la matière convoitée.

Aussi, Renégats remet à l’honneur les contrats que vous pourrez acheter auprès des différents PNJ et qui vous permettront de glaner de l’XP ou de nouvelles armes et armures. Ces contrats sont d’ailleurs primordiaux pour faire évoluer vos personnages dans la mesure où les événements, même héroïques, ne permettent plus de looter de l’équipement de qualité, alors qu’honorer les contrat pourra vous permettre de recevoir des dotations dites « puissantes ». Il s’agit alors d’équipements légendaires d’une valeur supérieure à votre niveau de lumière. Le système offre moins de possibilité de gagner de manière aléatoire des éléments exotiques, ceux-ci étant d’ailleurs en partie accessibles via des quêtes. Notre expérience ne nous a pas permis de recevoir un élément de nature exotique en dehors de quêtes, malgré un nombre d’heures assez honorable passé sur cette extension. La situation est similaire auprès des joueurs sondés, hormis quelques bonnes surprises.

Avec ce roll, ce fusil auto est un délicieux joujou

En tout cas, ce n’est plus la fête de l’exo, et ne comptez pas sur Renégats pour vous faire crouler sous les engrammes couleur or à la fin du scénario. De nouveaux engrammes ont, ceci étant, fait leur apparition et sont appelés « Parfaits ». Ces engrammes sont obtenus de manière tout à fait aléatoire après avoir tué un boss au cours des diverses activités. Il arrive fréquemment que l’on ne se rende pas compte de les avoir lootés, avant de faire un passage par le commis des Postes, celui qui stocke les éléments gagnés que nous n’avons pas pu récupérer du fait d’un stock trop importants d’éléments dans notre inventaire primaire. L’intérêt des engrammes parfaits est de procurer des armes ou armures ayant un niveau de lumière très supérieur à celui de notre personnage. Ainsi, grâce à ces derniers, la progression est plus importante que celle obtenue via les engrammes puissants.

Un nouveau souffle

Plus globalement, vous aurez en ce début de saison 2 le besoin et / ou l’opportunité de jouer beaucoup plus souvent à Destiny 2. En effet, les « gros » joueurs sont ravis d’avoir l’occasion d’obtenir de l’équipement puissant régulièrement du fait des mises à jour plus fréquentes des défis (certains étant quotidiens ou hebdomadaires). Sur une semaine, avec l’ensemble des activités (Assauts Epiques, Poudrière, Appel aux Armes, Nuit Noire, Gambit..), contrats, défis et missions, vous aurez la possibilité de jouer 4 à 5 soirées, voire plus si vous pratiquez le Raid, sans avoir le sentiment de ne rien avoir à faire une seule seconde. De plus, chaque semaine depuis la sortie du jeu, une nouvelle aventure est rendue disponible, ce qui enrichit l’univers du jeu et sa densité en termes de background et d’histoire. D’ailleurs, parmi les nouveautés hebdomadaires, il faut également citer l’Ascendance au sein de la Cité des Rêves qui propose de visiter une réalité parallèle au sein de laquelle il faudra progresser pour éliminer un boss en fin de parcours, avant bien entendu, de recevoir une récompense.

Au rayon nouveautés, il faut souligner l’intérêt de deux activités : le Puits aveugle et le Gambit. Le premier s’apparente à une Cour d’Oryx qui n’aurait pas tourné le dos au Protocole apparu dans l’extension « l’Esprit Tutélaire ». Ici, plusieurs paliers de difficulté sont disponibles avec un brin de challenge en équipe, tout du moins lorsque le niveau de lumière n’a pas encore énormément progressé. Le Gambit est lui une véritable nouveauté en multi qui allie le PvE et le PvP, les deux équipes n’étant pas en opposition frontale, mais devant lutter contre des mobs tout en ayant la possibilité de rendre la vie dure à l’équipe d’en face, voire même d’intervenir au sein de leur partie durant un temps limité pour tenter d’ôter la vie de quelques adversaires au moment opportun, en empruntant un tunnel de téléportation. Pour être honnête, Bungie n’a selon nous pas encore trouvé le savant dosage en PvP donnant envie d’y passer ses soirées, contrairement aux FPS qui ont ce mode de jeu dans leur ADN (Battlefield, Call Of Duty et consorts). Il reste étonnant de la part du studio qui a créé Halo et son multijoueur addictif de ne pas avoir réussi à convertir durablement les joueurs à leurs modes de jeux dédiés aux affrontements en ligne.

Ce casque vous rappelle quelque chose? Ce ne sera pas le seul

Au menu des évolutions, les doctrines des gardiens n’ont pas été mises de côté et son enrichies d’un nouveau mode pour chacune d’entre elles (solaire, cryo et abyssale). En revanche, elle ne se débloqueront pas aussi aisément qu’au préalable. La première arrivera grâce à votre parcours durant la campagne, la seconde une fois que vous vous serez frotté au Puits aveugle et pour la troisième, il vous faudra impérativement passer la première étape du Raid. Ce choix peut paraître contestable, le Raid n’étant pas nécessairement une activité pratiquée ou appréciée de tous depuis la sortie de Destiny 2.

Si vous avez le profil d’un joueur solo, pas d’inquiétudes, vous pourrez globalement tout réaliser sans nécessité d’aller gratter l’amitié à quiconque, hormis pour le Raid ou les Ascendances. En ce qui concerne les Nuits Noires, il vous est toujours possible de bénéficier des parties dites guidées vous permettant de trouver deux autres joueurs. Pour le reste, la fonction « Recherche de groupe » sur Xbox One est particulièrement efficace, et permet de trouver très rapidement des joueurs pour tous les types d’activités, la communauté Destiny restant quoique l’on dise très active.

Alors, on y retourne ?

En définitive, Bungie a correctement revu sa copie en modifiant des éléments fondamentaux de la formule. Ainsi les joueurs sont bien plus aisément fidélisés et ont tout désir et intérêt à jouer régulièrement, du fait de la qualité du contenu. L’on regrette la disparition des jalons en un coup d’oeil grâce à la gâchette LT au profit d’un nouveau système de signalisation sur la carte des destinations. Pour le reste, en dépit d’un début de campagne poussif et peu inventif, Renégats a de quoi séduire le joueur grâce à des activités nouvelles majoritairement séduisantes et de nouveaux environnements remarquables (mention spéciale à la Cité des Rêves). On notera cependant que le niveau requis pour la nouvelle campagne est assez peu relevé et ne met pas le joueur en difficulté, même en solo. Pour du challenge, il faudra se tourner vers les traditionnelles « Nuits noires », mais également le tout nouveau « Puits Aveugle » ou le nouveau Raid.

Snif..

Certes, nous manquons de visibilité sur la durée de vie potentielle de cette extension, mais clairement au bout de trois semaines passées à jouer très régulièrement à Destiny 2 (sans avoir pour le moment été au bout du nouveau Raid), en termes de satisfaction procurée au joueur et de contenu, le contrat est largement rempli par Bungie et les 39,90€ de cette extension sont d’ores et déjà largement rentabilisées. La vraie question réside dans ce que les développeurs ont prévu pour les joueurs qui auront atteint plus ou moins rapidement un niveau de lumière aux alentours de 600. Comment ceux-ci seront-ils incités à revenir régulièrement ? On sait tout de même que des activités complémentaires de type Raid viendront enrichir le contenu au fil de l’eau..

Si vous avez en toute légitimité pu faire des reproches à Destiny 2, les différentes remarques de la communauté ont réellement été prises en compte et il serait malhonnête de ne pas reconnaître les énormes progrès réalisés, sans se contenter d’ailleurs de revenir pleinement à l’ancienne recette, mais en inventant une nouvelle formule savamment dosée. C’est pour vous gardiens le moment de recommencer à jouer à Destiny 2, passer à côté serait une erreur !

Les Plus  : Les Moins  :
  • La Cité des Rêves
  • Des cinématiques de très haut niveau
  • Un retour aux sources et à l’ADN de Destiny
  • Nouvelles armes et armures qui valent le détour
  • Les nouvelles activités
  • Les resets plus fréquents
  • Une campagne et des aventures un brin faciles, même en solo
  • Une bande originale en retrait
  • Une troisième doctrine qui se débloque à condition d’avoir terminé l’étape 1 du Raid
  • Les temps de chargement..

Post scriptum : du nouveau depuis le reset du mardi 26 septembre ! Il est désormais possible d’obtenir le fameux « Grain de Lumière » permettant de débloquer la 3e doctrine sans passer par le Raid, juste en complétant une quête. Par ailleurs, La Cité des Rêves poursuit son évolution et ressemble de moins en moins à la zone découverte initialement. Nul ne sait à quoi celle-ci ressemblera dans le futur, mais il est clair que les joueurs qui ont pris le train en marche ou qui jouent de manière plus occasionnelle ne vivront pas la même expérience que les plus assidus.. Cela pose question, mais clairement, les fans de la licence qui consacrent l’essentiel de leur temps dédié au jeu vidéo à Destiny 2 sont eux comblés !

Tags

Buckshot

Lonesome stormtrooper à l'épreuve des balles, venant d'une galaxie lointaine, très lointaine...

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Buckshot, il y a 3 semaines et 2 jours.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer