TestsXbox OneXbox One XXbox Windows 10

Test de Super Lucky’s Tale sur Xbox One

Le jeu Xbox idéal pour toute la famille ?

Après le test de RUINER, je vous propose le test de Super Lucky’s Tale sur Xbox One. Tout oppose ces deux jeux. Quand l’un est PEGI 18 avec un univers gore, malsain et réservé aux joueurs persévérants (comme Cuphead). L’autre est plus pour les joueurs occasionnels dans un monde rempli de douceur avec un héros tout choupi. Il y a cependant un point commun entre ces jeux, ils sont Xbox Play Anywhere !

Test réalisé avec une version personnelle
  • Date de sortie : 7 novembre 2017
  • Editeur : Microsoft Studios
  • Développeur : Playful Corp
  • Genre : Plateforme
  • Prix : 29,99€
  • PEGI : 3+
  • DisponibilitéVersion physique et dématérialisée (8,45 Go)
  • Xbox Play AnywhereOui, pour la version dématérialisée
  • Xbox enhanced : Oui

Un air de ressemblance

Les jeux de plateforme ont participé aux souvenirs d’enfance des joueurs qui ont maintenant 30 ans environ. Crash Bandicoot, Sonic et Mario pour ne citer qu’eux sont des piliers de l’histoire du jeu vidéo. Sonic et Mario marchent maintenant pour ainsi dire ensemble alors que Crash Bandicoot vient de s’offrir une ‘N Sane Trilogy ». Super Lucky’s Tale arrive lui avec déjà d’énormes attentes, sans parler du fait qu’il soit édité par le constructeur, donc exclusif à Xbox sur consoles.

Le petit renard trop mimi du nom de Lucky fait indéniablement penser à Tails (un copain de Sonic) dès le premier regard. Le scénario ressemble également à ce que l’on a pu voir pendant nos longues heures sur consoles étant jeunes. Des méchants (trop mimi aussi, mais moins que Lucky) veulent faire des choses mauvaises, et Lucky voulant devenir en quelque sorte un des protecteurs de la terre, va naturellement combattre les méchants. Le tout est bien évidemment plus mignon et marrant que triste et moche. C’est normal, le jeu s’adresse principalement aux enfants qui veulent jouer avec leurs parents, ou vice versa. Mais, sachez que le jeu à deux n’est pas possible.

En route !

Comme au bon vieux temps, pas de didacticiel en tant que tel puisque juste après la cinématique d’introduction le joueur se retrouve sur une petite zone permettant de se familiariser avec les touches indispensables pour venir à bout des méchants. Rassurez-vous, à part sauter (avec un double saut), tournoyer sur soi même et se faufiler sous terre, il n’y a pas d’autres mouvements. C’est le même principe que Crash Bandicoot pour le moment… Lucky a même une soeur qui le soutient et le motive, comme Crash.

Cinq mondes différents seront à parcourir pour libérer et redonner aux villageois le sourire. Cinq mignons méchants se sont emparés d’un monde chacun, avec leurs aptitudes et styles différents, aucun ne sera véritablement compliqué à vaincre. Chaque monde renferme des niveaux qu’il faudra terminer au maximum afin de débloquer rapidement les suivants ou des bonus.

 

Au total, vous devez récolter 99 trèfles à quatre feuilles pour tout faire à 100%. Sachant que dans chaque niveau vous en aurez 1 pour avoir reconstitué le mot Lucky en retrouvant toutes les lettres disséminées un peu partout dans le niveau, 1 trèfle supplémentaire pour avoir récupéré plus de 300 pièces, 1 trèfle en plus caché au hasard dans le niveau et 1 dernier que vous aurez automatiquement une fois le niveau terminé. Vous aurez donc 4 trèfles par niveau. Vous aurez aussi des salles de casse-tête qui vous donneront 1 trèfle par salle résolue. Si l’on fait le calcul, cela fait 20 trèfles par monde à récolter pour arriver à tous les avoir ! Tous les niveaux possèdent un endroit bonus, dans le style des tuyaux bonus de Mario ou des endroits bonus dans les stages de Crash Bandicoot.

Comme le beaujolais nouveau

Super Lucky’s Tale n’est clairement pas une référence d’originalité, ni une référence de créativité novatrice. C’était couru d’avance. Mais le jeu à le mérite d’être édité par Microsoft qui ne s’est plus essayé à cet exercice d’édition de jeu de plateforme pour la famille depuis pas mal d’années. Les aventures de Lucky sont tout de même rafraîchissantes et font plaisir en cette fin d’année souvent accompagnée de son lot de suites et de jeux AAA.

Aucun bug majeur rencontré, seulement quelques petits bugs légers et sans incidence ont pointé ici et là. Parlons maintenant de la caméra qui est, pour un jeu de plateforme, décisive. Personnellement, je n’ai pas été ennuyé ou complètement handicapé par celle-ci comme cela a pu être le cas dans le jeu Tron Evolution. Les niveaux ne sont pas tous identiques en termes de gameplay puisque certains feront avancer Lucky automatiquement et vous n’aurez plus qu’à sauter au bon moment afin d’éviter les obstacles pour ne pas mourir. Dans certains passages le joueur se retrouve projeté dans l’arrière plan, ce qui transforme ainsi le gameplay en jeu 2D. Cela fonctionne plutôt bien, il n’y en a pas assez à mon goût.

La difficulté est bien dosée pour un enfant qui commence à maîtriser la manette et qui veut un peu de challenge. Seulement pour un joueur habitué et chevronné, Super Lucky’s Tale ne présentera aucune difficulté, et même pas dans les salles de casse-tête. Pour perdre une vie, le renard roux devra se faire toucher 3 fois, ce qui peut arriver plus ou moins souvent. Seulement, il est bon de savoir que les ennemis « re-poppent » tout le temps, tout comme les pièces dans les mondes et les niveaux. Perdre quelques vies ne sera donc pas un problème tant la facilité à en regagner sera enfantine.

Tu me fais un câlin ?

Sans être un system seller, Super Lucky’s Tale plaira. C’est un plaisir de voir ce genre de jeu en exclusivité Xbox et Play Anywhere. Il n’est clairement pas non plus capable de rivaliser avec Mario, Sonic ou Rayman, mais il a tout pour satisfaire les enfants dont les mamans ou papas prêteront volontiers la manette pour jouer quelques heures avec le petit renard.

C’est coloré, bon enfant et rigolo. Sans oublier une version intégrale Fr, c’est rare pour des « petits jeux ». Pas trop compliqué pour les petits et assurément pas assez corsé pour les grands. Une durée de vie correcte, mais bien moindre que ces anciens et récents concurrents. Des personnages gentils et mignons, mais pas très attachants, hormis Lucky.

Soyons fous, si on laissait pour une fois sa chance à une exclue familiale Microsoft ?

Télécharger Super Lucky’s Tale sur Xbox One et PC

Les Plus de Super Lucky’s Tale : Les Moins de Super Lucky’s Tale :
  • Enfin un jeu pour les petits et les grands édité par Microsoft
  • C’est attendrissant et plein de couleurs !
  • Des casse-têtes en plus de la plateforme
  • Accessible aux enfants, mais pas sans difficulté
  • Play Anywhere pour moins de 19,99€
  • Pas estampillé Nintendo ou Sega
  • Trop court pour les hardcore gamers
  • Manque d’attachement aux personnages, manque d’identité du jeu

Tags

VinceTheVice

Fervent défenseur des jeux vidéo en plus d'être un réel passionné depuis plusieurs dizaines d'années. Sans être un "ménestrel", Vince partage singullièrement ses passions grâce à internet en tant que rédacteur sur XboxPlace.fr… Il publie aussi depuis 2009 des vidéos consacrées aux testx jeux vidéo et matériels sur Dailmymotion et Youtube. Autres pseudo : VinceTheVice, Bebette_Show. Gamertag : Mr VinceTheVice.

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  VinceTheVice, il y a 5 mois et 3 semaines.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #9883

    VinceTheVice
    Modérateur

    Après le test de RUINER, je vous propose le test de Super Lucky’s Tale sur Xbox One. Tout oppose ces deux jeux. Quand l’un est PEGI 18 avec un univers
    [Lire l’article : Test de Super Lucky’s Tale sur Xbox One]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer