SpotlightTestsXbox One

Test de Tales of Vesperia : Definitive Edition

Un #10YearChallenge réussi !

Si la saga Tales of compte désormais de nombreux épisodes, l’épisode Vesperia occupe une place particulière dans le cœur de nombreux joueurs. Tales of Vesperia est ainsi considéré par beaucoup comme le meilleur épisode de la licence. C’est donc avec une joie non dissimulée que les fans ont accueilli l’annonce de Tales of Vesperia : Definitive Edition sur Xbox One, afin de célébrer les dix ans de la sortie initiale du titre sur Xbox 360. Si derrière le soft se cache en fait la re-sortie de la version améliorée de Tales of Vesperia, déjà paru sur PS3 en 2009, exclusivement au Japon, ce test devrait être l’occasion de démontrer que malgré les années qui passent, Tales of Vesperia demeure indubitablement un des tout meilleurs Tales of, et tout simplement un fantastique JRPG.

Test réalisé sur Xbox One X à l’aide d’une version dématérialisée fournie par l’éditeur
  • Date de sortie : 11 Janvier 2019
  • Editeur : Bandai Namco
  • Développeur : Bandai Namco
  • Genre :  RPG
  • Prix : 39,99 €
  • PEGI : 12+
  • Disponibilité : Version physique / dématérialisée 
  • Xbox Play Anywhere : Non
  • Xbox enhanced : Non 

 

Lowell et Hardy

Avant de commencer à décrire le scénario de Tales of Vesperia, il apparaît important de préciser que la saga Tales of s’aborde comme un épisode de Final Fantasy. Ainsi, chaque épisode est indépendant, et il n’est donc pas important d’avoir parcouru les autres opus afin de profiter au maximum de l’histoire proposée. En début d’aventure, le jeu nous place dans la peau de Yuri Lowell, un ancien chevalier impérial au caractère bien trempé, et guidé par ses convictions. Ce sont d’ailleurs ces convictions qui ont poussé Yuri à quitter l’Empire, car celui-ci détient et exploite, parfois au détriment du peuple, la technologie antique des Blastia, à même de protéger les villes des attaques de monstres.

C’est le vol du Blastia de son quartier qui marquera le point de départ de l’aventure de Yuri, prêt à tout pour récupérer celui-ci. Si Yuri est bel et bien le personnage principal de l’aventure, votre épopée sera l’occasion de rencontrer de nombreux personnages, qui rejoindront votre groupe d’aventuriers. Au final, vos pérégrinations vous permettront de recruter et de jouer avec neuf mercenaires différents, dont l’histoire et les capacités de combat se révèleront spécifiques à chacun. Vous l’aurez certainement compris, votre aventure vous fera petit à petit explorer de nombreuses contrées, et l’objectif de votre mission initiale se verra rapidement remplacé par d’autres de bien plus grande importance.

Zaphias, première ville d’un très long et beau voyage !

Si l’intrigue de Tales of Vesperia ne témoigne pas d’une profondeur inouïe, elle est en revanche particulièrement plaisante à suivre, et fait preuve de suffisamment de rebondissements pour constamment intéresser le joueur. D’avantage encore que le propos principal, c’est surtout les relations entre les différents personnages qui font de Tales of Vesperia une aventure extrêmement réussie. Au cours du périple, le jeu est en effet ponctué de nombreuses discussions entre les différents protagonistes, ce qui leur confère une épaisseur non négligeable et qui permet de s’attacher à ce groupe de héros.

De plus, les personnages sont vraiment bien écrits, et sont moins lisses que dans bien des JRPG, ce qui permet d’assister à des discussions mouvementées qui s’avèrent un régal à suivre. Ceux qui ont parcouru Tales of Vesperia sur Xbox 360 seront d’ailleurs ravis d’apprendre que cette Definitive Edition est l’occasion de voir deux personnages jouables supplémentaires en la personne de Patty Fleur et de Flynn Scifo, histoire de densifier un casting de héros déjà fort reluisant.

La lettre à Estellise

En ligne droite, il faudra compter environ une cinquantaine d’heures pour voir le bout de l’aventure, ce qui s’avère être une très bonne durée de vie. Et si l’on rajoute tous les à-côtés et les missions annexes, en incluant tous les ajouts de la Definitive Edition (en réalité directement importé de l’opus PS3 japonais), il faudra au bas mot 150 heures afin d’arriver à la complétion du titre. De quoi occuper les amateurs de JRPG un bon et long moment ! On regrettera simplement que les objectifs de certaines missions secondaires soient parfois assez obscurs, même s’il était évident que cela n’aurait pas changé par rapport à l’opus original. De plus, les premières heures s’avèrent bien moins prenantes que la suite de l’aventure, et une fois la dixième heure passée, votre épopée ne cessera d’être de plus en plus addictive !

Le voyage ne sera pas de tout repos

Mais si les amateurs de la série Tales of tiennent l’épisode Vesperia si haut dans leur estime, c’est indubitablement grâce à son système de combat, particulièrement réjouissant à l’époque, et toujours aussi efficace aujourd’hui. Tales of Vesperia se base ainsi sur un système de combat hautement dynamique, où l’action est largement mise en avant durant les affrontements. On est donc ici à l’opposé des JRPG au tour par tour classique.

Les phases de combats se passent donc de la sorte. Dans un premier temps, lorsque vous rencontrerez un ennemi, le jeu va passer en mode combat, changer la caméra afin de vous placer dans une arène et au plus proche de l’action. Par la suite, aux commandes de votre héros principal, vous pourrez cibler un ennemi et vous rapprocher ou vous tenir à distance de celui-ci d’une simple orientation de stick.

Afin que votre affrontement soit couronné de succès, vous aurez à votre disposition une touche d’attaque de mêlée, une touche d’attaque spéciale (les Arte) et une touche de défense. Il vous sera possible de réaliser des combos de mêlée en bougeant le stick dans différentes directions au moment de l’attaque, et vous mettrez également la main sur de nombreuses techniques spéciales au cours de votre périple.

Un système de combat avec Scifo où il faut

En alternant entre les combos de mêlée et les techniques spéciales, vous serés capables d’infliger de lourds dégâts à vos opposants. Une touche vous permettra également de vous déplacer librement dans l’arène, afin de vous placer au mieux pour infliger des coups redoutables tout en esquivant des attaques dévastatrices. Il vous sera aussi possible en plein combat d’accéder à l’inventaire (ce qui met en pause le jeu), afin d’utiliser différents objets et notamment une loupe magique très utile qui vous indiquera les points de vie adverses ainsi que les faiblesses spécifiques de l’ennemi.

Vous pourrez également configurer votre personnage selon trois paramètres, à savoir auto, semi-auto et manuel. Passons brièvement sur le mode auto, qui vous fait devenir simple spectateur des affrontements et n’a donc que peu d’intérêt. Le mode semi-auto s’avère quant à lui le plus adapter aux néophytes. Ce mode permet en effet de vous laisser diriger votre personnage selon votre désir, mais si vous décider d’effectuer une attaque de mêlée, votre personnage se rapprochera automatiquement de la cible afin que vous ne manquiez pas votre coup. Pour terminer, le mode manuel vous donne le contrôle total de vos faits et gestes, et s’avère ainsi plus précis mais aussi bien plus complexe.

Le système de combat est toujours aussi bon

Voilà pour l’approche générale des combats de Tales of Vesperia. Maintenant, les phases de combat bénéficient de bien d’autres subtilités, afin de conférer au titre une très grande profondeur. Tout d’abord, si votre aventure vous permet de former une alliance de mercenaires, c’est bien évidemment pour que ceux-ci puissent prendre part à l’action.

Ainsi, si tous les personnages de votre groupe peuvent prendre part aux discussions en dehors des combats, ce sera à vous de choisir les quatre combattants qui participeront aux affrontements. Une fois en combat, vos trois personnages de soutien seront autonomes et agiront pour le bien de l’équipe, mais il vous sera possible de configurer assez précisément la stratégie à adopter par chacun des personnages (rester à distance, cibler le même ennemi que le héros principal, soigner l’équipe…).

Des héros int-Repede !

Hors des combats, vous pourrez déterminer le personnage principal que vous dirigerez durant les joutes, et en cours d’aventure, vous aurez l’occasion de synthétiser un item vous permettant de changer de personnage jouable en plein affrontement, pour encore davantage de liberté (et de stratégie). La profondeur du système de combat ne s’arrête pas là. En effet, chaque équipement ou arme récupérée en cours d’aventure pourra disposer de capacités propres, et si vous utilisez suffisamment ces équipements, vous débloquerez lesdites capacités, que vous pourrez ensuite associer à votre personnage même s’il change d’équipement.

Citons enfin la présence d’un système de cuisine à même de vous apporter différents bonus temporaires, et l’ensemble de ces éléments permet au système de combat de se révéler réellement profond. Les amateurs de l’optimisation de builds auront largement de quoi faire avec Tales of Vesperia, qui demeure encore et toujours une des meilleures propositions en termes de système de combat dans les JRPG.

Certains affrontements offriront leur dose de challenge !

 

Maintenant que nous avons abordé l’aspect narratif et la profondeur du système de jeu, il apparaît important de s’attarder sur la Definitive Edition en tant que telle, et sur ce qu’elle apporte par rapport au titre initial sorti en 2009 sur Xbox 360. Comme nous l’évoquions précédemment, cette Definitive Edition s’apparente en fait d’avantage à un portage de l’épisode PS3 sorti en 2009 uniquement sur le sol nippon. Ainsi, comparée à l’opus original, la Definitive Edition embarque une multitude d’éléments supplémentaires qu’il serait impossible de lister de manière exhaustive dans ces lignes.

Une absence d’optimisation dont le titre Patty ?

Si l’on s’attarde sur les ajouts les plus marquants, on notera tout d’abord la présence des deux personnages supplémentaires décrits plus hauts, qui densifient encore l’expérience de jeu. On notera aussi la présence de nouvelles quêtes annexes, de nouveaux lieux à visiter, et pas moins de douze nouveaux boss à affronter (pour la plupart optionnels). On peut également rajouter à cela de nombreuses nouvelles pièces d’équipement, des ajustements de gameplay ou plus d’une dizaine de nouvelles musiques, et on obtient une Definitive Edition vraiment conséquente.

Le bestiaire est très réussi

Le seul point noir de Tales of Vesperia : Definitive Edition est l’absence d’une optimisation pour la Xbox one X.  Ainsi, le soft sera en 1080P, quelque soit la Xbox One à votre disposition. On appréciera tout de même de pouvoir jouer les affrontements en 60FPS, par rapport aux 30 FPS de l’époque Xbox 360, mais il est tout de même dommage que Bandai Namco n’ait pas tiré pleinement parti des capacités de la Xbox One X.

Un jeu exceptionnel dont le JRPG hé-Rita

Si par quelques aspects, cette édition définitive trahit le poids des années, notamment par certaines animations et certaines modélisations, on restera une nouvelle fois pantois devant la direction artistique du titre, tout bonnement époustouflante. Les environnements proposés sont sublimes, le character design est digne d’un véritable animé, et le bestiaire est extrêmement conséquent, d’une grande variété et d’une étonnante qualité. Pour faire simple, et pour peu qu’on aime le style caractéristique des Tales of, l’épisode Vesperia témoigne d’une direction artistique bluffante.

Les musiques ne sont pas en reste, avec des compositions originales marquantes et très réussies. Cette Definitive Edition propose d’ailleurs pour la première fois de choisir entre les voix anglaises et japonaises (l’ensemble est bien entendu sous-titré intégralement en français).

La direction artistique est une des vraies forces de cet épisode

Tales of Vesperia arrive sur Xbox One dans une Definitive Edition qui permet de confirmer la qualité exceptionnelle du titre. Tales of Vesperia demeure ainsi un JRPG majeur, auquel tous les fans du genre se doivent de jouer, et qui restera certainement longtemps au panthéon des meilleurs Tales of. Cette Definitive Edition embarque de nombreux ajouts qui densifient encore davantage l’expérience de jeu, et qui ont largement de quoi convaincre les nouveaux venus, et certainement aussi ceux qui avaient déjà parcouru le titre sur Xbox 360. En dehors de l’absence d’optimisation Xbox One X forcément décevante, on ne peut que conseiller aux amateurs du genre de se jeter sur le titre. Alors que la mode est au #10yearchallenge, Tales of Vesperia réussit le défi haut la main, et se révèle aussi mémorable aujourd’hui que 10 ans auparavant.

Acheter Tales of Vesperia : Definitive Edition sur Xbox One

Les Plus de Tales of Vesperia : Definitive Edition Les Moins de Tales of Vesperia : Definitive Edition
  • Toujours un chef d’oeuvre du JRPG
  • Les très nombreux ajouts par rapport à l’opus original (2 nouveaux personnages jouables, quêtes supplémentaires, nouveaux équipements…)
  • Une durée de vie encore plus conséquente (50 heures en ligne droite, >150 heures pour tout faire)
  • Une sublime direction artistique
  • L’épaisseur des différents protagonistes
  • Le système de combat
  • 60 FPS (en 30 FPS en dehors des combats sur Xbox One classique, )
  • Des cinématiques dignes d’un véritable animé
  • Une absence d’optimisation Xbox One X décevante
  • Certaines animations et modélisations commencent à paraître un peu rigides, après 10 ans
  • Les dix premières heures un peu moins prenantes que la suite de l’aventure

Tags

LEO33RM

Adepte des grandes épopées virtuelles et des somptueux univers que le jeu vidéo peut offrir. Chasseur de monstres à temps partiel.

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  LEO33RM, il y a 9 mois et 3 semaines.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #12118

    LEO33RM
    Participant

    Si la saga Tales of compte désormais de nombreux épisodes, l’épisode Vesperia occupe une place particulière dans le cœur de nombreux joueurs. Tales of
    [Lire l’article : Test de Tales of Vesperia : Definitive Edition]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer