SpotlightTestsXbox OneXbox Place

Test de Through the woods

Through the woods est un jeu d’horreur psychologique à la troisième personne, développé par le studio indépendant norvégien Antagonist, principalement centré sur les jeux à histoire plutôt sombre. Sorti initialement sur PC en Octobre 2016, il fait son apparition sur le store Xbox One le 02 mai 2018. Très attendu sur PC à l’époque avec quelques prix décernés tel que le jeu d’horreur le plus attendu ; le jeu a-t-il perdu de sa splendeur avec ce portage arrivant sur notre plateforme préférée près de 2 ans après ? Nous allons essayer d’y répondre.

Through the woods
Test réalisé avec une version éditeur
    • Date de sortie : 02 mai 2018
    • Editeur : 1C Company
    • Développeur : Antagonist
    • Genre : Aventure / Horreur
    • Prix : 19,99€
    • PEGI : 16+
    • Disponibilité : Dématérialisée (5,54 Go)
    • Optimisé pour XBOX One X : Non
    • Xbox Play Anywhere : Non

 

Un week-end au milieu de nulle part

L’histoire se déroule dans une forêt sur la côte ouest de la Norvège et met en scène une mère à la recherche de son jeune fils kidnappé sous ses yeux.

Nous commençons avec une mère accompagnée de son enfant, en week-end, dans une maison secondaire au bord d’un lac. Préoccupée par son travail, elle laisse son fils jouer seul dans les alentours pendant qu’elle se repose. A son réveil, ne voyant pas son fils, elle part à se recherche autour de la maison. Arrivée aux abords du lac, elle aperçoit au loin son enfant monter dans un navire peu commun avec un inconnu. Son instinct maternel prend le dessus, elle court dans le but de les arrêter, plonge dans le lac et poursuit à la nage l’enfant et son ravisseur.
Tout en nageant à travers les eaux glacées du lac, la mère voit le bateau disparaitre dans une brume épaisse. Continuant son avancée, la brume se dissipe peu à peu, elle arrive sur l’autre rive et découvre, devant une vaste forêt, un bateau viking… vide ! Où est passé son tendre enfant ? Comment va-elle faire pour le retrouver à travers cette immense forêt ? Qu’est-ce que cet étrange bateau viking ? C’est ainsi que débute votre aventure horrifique à travers les bois de cette forêt aux sombres mystères !

Promenons-nous dans les bois…

Penchons-nous tout d’abord sur les décors. Malgré ses presque 2 ans d’existence, le jeu reste très agréable graphiquement. Il n’est certes pas magnifique, mais les bois sont correctement retranscrits, que ce soit dans la lumière ou dans l’obscurité. Les graphismes sont soignés et ils contribuent beaucoup à l’immersion.

Nous débutons en pleine après-midi ou le soleil est à son zénith, mais très vite la nuit tombe et vous plonge dans l’obscurité la plus totale. C’est avec des jeux de lumière, en alternant les passages sombres, sans éclairage aucun, et les passages de faible luminosité, que nous nous plongerons corps et âme dans cette ambiance sombre et oppressante.

Heureusement, si votre téléphone portable n’a pas survécu à votre baignade dans le lac, votre lampe torche, quant à elle, est toujours bien vivante. Au cours de notre escapade, on appréciera cette gestion de la lumière bien maitrisée que ce soit via l’éclairage à la lampe ou avec une torche de feu qui, en plus d’être des éléments favorisant l’atmosphère du jeu, feront également partie du gameplay – mais ici, il ne faut peut-être pas trop en dévoiler et vous laisser en découvrir les subtilités.

A première vue, la forêt vous donnera une sensation d’immensité et vous hésiterez entre prendre le chemin de gauche, celui de droite, ou encore d’en face. Même si un seul chemin vous rapprochera peu à peu de votre but, pas d’inquiétudes, il ne sera pas possible de se perdre dans ces bois obscurs et secrets. En effet, soit une allée vous fera, après quelques pas, revenir sur votre point initial et, en conséquence, vous forcera à essayer un autre passage ; soit vous tomberez sur une impasse, avec parfois un objet à collectionner ou un livre révélant un peu plus les secrets de la forêt. Quoi qu’il en soit, les développeurs n’ont pas trop abusé sur ce plan et il reste aisé de s’y retrouver.

…Pendant que le loup n’y est pas.

Au fur et à mesure de votre avancée, l’aspect fantastique de l’aventure sera de plus en plus présent. Très vite, le jeu révèlera que vous êtes plongé dans un sinistre conte nordique. Celui-ci vous fera explorer d’anciens villages vikings, dans lesquels des faits surnaturels se produiront tout en vous immergeant un peu plus dans cette légende scandinave.

Concernant la narration, même si celle-ci repose beaucoup sur les livres que nous trouvons en chemin, un effort a été fait sur l’intrigue afin que nous nous interrogions très rapidement sur un éventuel dénouement. En effet, la virée nocturne de l’héroïne nous est contée par elle-même ; cependant, on détecte que sa voix provient d’une bande sonore de mauvaise qualité, ce qui peut laisser supposer le pire concernant le destin de celle que nous incarnons… L’intérêt du jeu reposant en grande partie sur l’histoire, nous n’en dévoilerons pas plus ici.

Le jeu ne serait pas un jeu d’horreur, si celui-ci n’avait pas son assortiment de bestioles en tous genres ! Eh bien, ne vous inquiétez pas, le loup y est bien présent et il n’est pas seul ! Il vous attend avec ses acolytes, trolls, créatures légendaires et autres monstruosités. On aurait tout de même souhaité en voir d’avantage et, sur ce point, on reste quelque peu sur notre faim.

Sans vous dévoiler le bestiaire auquel vous devrez faire face, les premières animosités que vous rencontrerez seront des trolls. De gigantesques créatures aux yeux brillant dans l’obscurité et détestant être dérangées ! Il vous faudra jouer de discrétion pour ne pas vous faire prendre et ne pas entendre les os de votre colonne vertébrale se briser, écrasés entre les griffes de la bête. En effet, tant que vous ne vous faites pas repérer, vous n’avez rien à craindre de cette créature, donc un conseil, avancez à tâtons ! Si vous avez un doute, figez-vous, le troll sera capable de passer à côté de vous sans même vous voir tant que vous ne sourcilliez pas !
Même si les créatures fantastiques ne sont que trop peu nombreuses, les trolls ne sont que les premières à croiser votre chemin, d’autres vous attendent dans ces sinistres bois et chacune aura sa petite particularité vous permettant de lui échapper.

Un cri dans la nuit…

Pour les amateurs de sensations fortes, l’ambiance sombre du jeu contribue fortement à lever une petite poussée d’angoisse… Se cacher, ne plus bouger, se faire discret, etc. Vous l’aurez remarqué, il n’est fait mention d’aucune arme car votre but est de survivre pour retrouver votre fils et non d’exterminer les monstres et rendre la forêt plus attractive. Le gameplay est entièrement basé sur ces principes, il s’agit d’un jeu d’aventure/horreur et non pas d’un jeu action/horreur.

Puisqu’il n’y a pas le stress du combat ; tout repose sur cette ambiance particulière que les développeurs ont travaillé autour de l’obscurité. Mais ils ont également beaucoup mis l’accent sur les bruitages environnementaux : des portes qui grincent, le froissement de cordes au bout desquelles basculent des cadavres pendus à une poutre, des insectes qui viennent murmurer près de votre oreille, le souffle du vent et le bruissement des feuilles qui l’accompagne ou encore la respiration haletante de notre héroïne frissonnant de froid.

Lorsque vous approchez d’un monstre, une musique au piano arrive au loin, puis se fait de plus en plus forte, de plus en plus angoissante, des cris stridents retentissent dans la nuit, la créature abominable fait son apparition, se jette sur vous et vous massacre dans des cris de souffrance. Ces moments sont particulièrement réussis car les scènes vous glacent réellement le sang et votre corps s’en couvre de frissons. Amateurs de sueur froide et de chair de poule, vous allez adorer !

Nota : Pour les collectionneurs de succès, n’essayez pas d’éviter les créatures lors de votre première rencontre avec celles-ci car chaque mort avec une nouvelle bête vous octroie un succès !

…qui peu à peu s’atténue…

Malheureusement, ces sensations, aussi intenses soient-elles lorsqu’on se met dans les bonnes conditions de jeu (le noir le plus total), s’amenuisent au fur et à mesure de notre avancée. L’aventure est composée de 5 chapitres, les 2 premiers nous plongent profondément dans l’intrigue et dans cette ambiance oppressante et angoissante qui l’accompagne. On stresse, on frissonne, bref, le jeu nous prend aux tripes.

Fâcheusement, la mécanique ne tient pas sur la durée, le jeu est court (compter un maximum de 6 heures pour terminer le jeu sans se presser) et on aurait souhaité ressentir ces sensations d’un bout à l’autre de l’aventure. Dés le 3ème chapitre, les choses s’accélèrent considérablement mais sans ajouter de réels nouveaux éléments ; le dénouement de l’histoire se rapproche et les chapitres 4 et 5 sont tellement anecdotiques que la fin déçoit.

…et s’achève.

Through the woods reste un jeu d’horreur bien réalisé, faisant vivre au joueur de bonnes sensations d’angoisse pour les amateurs du genre. Même s’il aurait été souhaitable d’avoir une fin plus travaillée, l’aventure reste agréable. Pour apprécier à son maximum le jeu, il est souhaitable de le faire d’une traite afin justement de moins ressentir ses faiblesses.

Il n’en reste pas moins que, à 19.99 euros sur le store, le jeu est un peu cher si on considère sa « replay value » quasi inexistante ainsi que la courte durée de vie de son aventure.

 

Télécharger Through the woods sur Xbox One et PC

 

Les Plus : Les Moins :
  • Quelques bonnes sensations d’angoisse
  • Les frissons qui parcourent votre corps dans les premiers chapitres
  • Des bruitages de qualités et une ambiance maitrisée
  • Une trop courte durée de vie
  • Un dénouement trop rapide
  • Son prix

 

Tags

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Rédaction Xbox Place, il y a 2 semaines et 6 jours.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #11195

    Through the woods est un jeu d’horreur psychologique à la troisième personne, développé par le studio indépendant norvégien Antagonist, principalement
    [Lire l’article : Test de Through the woods]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer