DossiersXbox Live

Un NAT ouvert !? Oh peuchère…

Salut mon ami, le NAT t’en fait voir de toutes les couleurs sur Xbox One ? Tu veux du multijoueur et du groupe d’amis sans problèmes ?

Alors voilà pour toi copain hystérique, inutile de fracasser ta box ADSL !

Des ports… d’Amsterdam ?

Rien à voir cher Jacques, il s’agit en fait des ports réseau qu’il va falloir ouvrir afin d’obtenir ce St Graal qu’est le NAT ouvert alors penchons nous sur lesdits ports et crois moi, c’est un peu le boxon !

Le support Xbox nous communique une première liste de ports, ces derniers permettent l’accès au service, le chat et le multijoueur sans dysfonctionnements avec un NAT ouvert, cependant il faudra vérifier également la liste des ports préconisés par chaque éditeur, ouf…

Voici la liste des ports que nous appellerons « génériques » :

Ports TCP UDP
88 Coche
3074 Coche Coche
53 Coche Coche
80 Coche
500 Coche
3544 Coche
4500 Coche

Liste des ports spécifiques Star Wars Battlefront :

Ports TCP UDP
3659 Coche Coche
42100-42200 Coche

Liste des ports spécifiques COD :

Ports TCP UDP
3075 Coche Coche

Liste des ports spécifiques Destiny :

Ports TCP UDP
7500-17899 Coche
30000-40399 Coche
1200 Coche
1001 Coche

Liste des ports spécifiques Titanfall :

On va s’arrêter là hein, pour les autres jeux, Google sera ton ami…
Attention je te rappelle que les ports génériques doivent logiquement suffire à ton bonheur mais si cependant l’expérience du multijoueur est entachée de dysfonctionnements, il faudra alors ouvrir les ports spécifiques.

M’enfin…

Donc le but de ce tutorial est d’obtenir un NAT ouvert avec une ou deux consoles, le problème fréquemment rencontré étant le NAT correctement ouvert depuis l’interface de la console mais modéré voire strict depuis le salon multijoueur de COD par exemple, le protocole UPnP ne répondant pas forcément au besoin en ne redirigeant pas correctement tous les ports nécessaires.

La configuration décrite a été appliquée sur une Livebox Sagem v2 avec deux Xbox One, à l’issue de cette configuration les deux consoles possèdent simultanément un NAT ouvert depuis l’interface de la console et depuis le salon COD, Destiny, Titanfall etc…
Pour obtenir ce résultat il a fallu déclarer les règles adéquates pour une console et déclarer une DMZ pour l’autre car la redirection de mêmes ports n’est pas possible pour plusieurs équipements.

Livebox Sagem v2

Configuration également valable pour une Livebox Play, les menus pouvant être légèrement différents.

Livebox Play

IPv6 tu es mon ami !

(màj du 02/11/16)
Re-salut à toi poto technicien réso si tu as déjà lu ce tuto ou bienvenue si tu es nouveau. Alors bonne nouvelle, Orange étend la couverture de son service IPv6 et désormais la Livebox Play supporte ce protocole.
La console est, quand à elle, toute à fait prête à utiliser le protocole IPv6 ce qui est d’ailleurs recommandé :
IPv6 sur Xbox One

Peu importe que l’adresse IP de la console soit obtenue automatiquement ou soit fixée manuellement, il faut dans un premier temps s’assurer que le protocole est actif sur la Livebox :
ipv6-1

Il faut également supprimer toutes les règles NAT/PAT éventuellement créées (voir plus bas) qui deviennent normalement inutiles, idem pour une éventuelle DMZ, les paramètres réseau de la console doivent afficher ça :
ipv6-3

Et depuis l’onglet DHCP de la Livebox on peut constater que la console utilise bien les protocoles IPv4 et IPv6 :
ipv6-2

Les étapes ci-dessus fonctionne pour un réseau domestique hébergeant une seule Xbox One.

Bon, ben comment alors ?

Première étape, attribuer une adresse IP statique à chaque console, pourquoi me demanderas-tu copain curieux ?
Et bien pour faire bref, le DHCP attribue automatiquement une adresse IP à chaque équipement, mais cette adresse est donnée pour une période limitée (le bail) elle sera donc renouvelée par une nouvelle adresse lorsque son bail expirera.

De ce fait, impossible de créer des règles ou une DMZ pour un équipement dont l’adresse IP va changer régulièrement, tu m’suis… ?

Alors c’est parti pour réserver tes adresses IP !

Tout d’abord il te faut modifier les paramètres réseau des consoles :

Depuis Paramètres, Tous les paramètres sélectionne Réseau puis Paramètres avancés et enfin Paramètres IP.
Sélectionne Manuel, maintenant il faut saisir une adresse IP disponible, donc non listée depuis le tableau adresse IP dynamique de la Livebox, ex. 192.168.1.20
Ensuite renseigne le masque de sous-réseau avec 255.255.255.0
Comme adresse de passerelle c’est la même adresse que ta Livebox donc 192.168.1.1
Termine avec Paramètres DNS sélectionne Manuel et comme DNS principal saisis 192.168.1.1, puis même adresse pour le DNS secondaire.

Voilà, un reboot de la console sera nécessaire, attention au mode de cette dernière qui devra être économie d’énergie pour ce redémarrage spécifique.

Paramètres IP en manuel

 

Maintenant ta ou tes consoles sont visibles via leurs noms depuis la Livebox, pour info le nom de la console est modifiable et se trouve depuis les Paramètres système, Informations de la console et mises à jour, tu peux donc appeler la console XboxOneNanard si tu te prénommes Bernard hein…

Donc réservons ces adresses crénom !

Depuis l’interface admin de la Livebox, un chti clic sur configuration avancée et te voilà directement sur l’onglet DHCP, il va falloir maintenant ajouter la console et son adresse IP dans le tableau adresse IP statique en sélectionnant le nom de la console dans la boîte déroulante nom puis en cliquant ajouter :

Ajout IP statique

Ce qui devra donner cela :

IP statique

Ayé, ayé ?…

Que nenni jeune impatient ! Il faut maintenant ouvrir les ports mentionnés plus haut, et oui.
Débutons donc par la méthode la plus simple, créer une DMZ.

Mais c’est koa ça encore te diras-tu en grommelant, et bien pour faire simple et dans un esprit de vulgarisation appliquée pour les nuls, il s’agit d’une zone au sein de laquelle tous les ports sont ouverts.
Magical! Plus besoin de se prendre le chou avec des numéros de ports, attention cependant à ne pas associer un PC à la DMZ car là en terme de sécurité, ça craint, par contre pour une console aucun problème.

Procède ainsi :

Depuis l’interface admin de la Livebox, un clic sur configuration avancée puis sur DMZ, ensuite ajouter et sélectionne le nom de la console désirée, au final cela donne ça :

Création DMZ

Voilà, si tu n’as qu’une console inutile d’aller plus loin et félicitations, la console doit désormais être en NAT ouvert dans tous les cas, interface console et salon des jeux multijoueur.

Seulement voilà, tu possèdes deux consoles et maintenant en avant pour la partie bien chiante : la création des règles…

Depuis l’interface admin de la Livebox, un clic sur configuration avancée puis sur NAT/PAT.
Dans le tableau Règles personnalisées dans le champ Application / Service sélectionne nouveau… puis nomme cette règle.
Dans les champs port interne et port externe, entre le numéro du port, dans le champ protocole choisis TCP, UDP ou les deux suivant la règle et enfin dans le champ appareil sélectionne nouveau… et entre l’adresse IP statique de la console concernée, cocher la case activer.

Répéter les opérations ci-dessus pour chaque port à ouvrir (et oui !), pour saisir un groupe de port dans les champs interne et externe il suffit de séparer les numéros par un tiret, ex. 42100-42200 ouvrira tous les ports de 42100 à 42200.

A la fin des manipulations, cela doit ressembler à ça :

Liste des règles

Bon, on peut jouer maintenant ?

Et oui tout est bon désormais pour que tes deux consoles possèdent un NAT ouvert, synonyme de joie sans bornes car un multijoueur de qualité.

Deux derniers petits points cependant avant que je ne te lâche la grappe :

  1. Si tu possèdes une troisième Xbox One, là tu peux commencer à geindre car cette dernière sera dépendante uniquement du protocole UPnP ce dernier ayant la charge d’ouvrir ou réacheminer les ports nécessaires automatiquement.
    Malheureusement tu constateras avec effroi que ce protocole ne fait pas toujours le job correctement car tu auras un NAT ouvert depuis l’interface de la console mais parfois modéré depuis le salon multijoueur de COD par exemple…
  2. Et une vérification de la configuration du pare-feu de la Livebox s’imposera aussi car le niveau de sécurité choisi doit être positionné sur moyen et non pas sur élevé car sinon, dysfonctionnements il y aura jeune padawan !
    Interface admin, configuration avancée puis configuration pare-feu.

Firewall

Merci à toi d’avoir pris le temps de lire ce long pavé bien chiant mais c’est aussi pour ta sérénité et ta joie hein !

Happy gaming!


Ci-dessous deux screen Freebox, l’accès aux paramètres ainsi que la redirection des ports, merci aux copains de la rédac.

Freebox AdminFreebox ouverture des ports


Ci-dessous plusieurs screen Numéricable, l’accès aux paramètres, la DMZ ainsi que la redirection des ports, merci au grand marabout de la rédac.

Numéricable interface AdminCréation de la DMZ

Numéricable réservation d'adresse IP statiqueNuméricable création des règles

Numéricable liste des règles

Tags

Boombaa

Amateur averti et consommateur parfois effréné de JV depuis de longues années, critique lucide parfois énervé mais bon, nobody's perfect comme disait l'autre !

Articles en relation

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Boombaa, il y a 2 ans et 4 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #2647

    Boombaa
    Participant

    Salut mon ami, le NAT t’en fait voir de toutes les couleurs sur Xbox One ? Tu veux du multijoueur et du groupe d’amis sans problèmes ? Alors voilà pou
    [Lire l’article : Un NAT ouvert !? Oh peuchère…]

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Voir aussi

Close
Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer