TestsXbox One

Wasteland Director’s Cut : Le Test

Seuls les vieux briscards du jeux video connaissent cette licence sortie récemment d’outre-tombe. Cette version Console d’un jeu conçu pour PC est-elle réussie ?

Wasteland est une sorte de cousin sale de Fallout, le premier épisode étant sorti en 1988 sur Apple 2 (oui ça date) par Interplay, ceux-là même qui ont créé le premier Fallout. Si ce dernier a connu le succès que nous savons tous, Wasteland a été abandonné de nombreuses années jusqu’en 2012, où Brian Fargo (l’un de ceux à l’origine du premier opus) a remis cette licence en selle via une campagne Kickstarter qui a permis d’obtenir quasiment 3 millions de dollars. La version originale, Wasteland 2, est sortie en septembre 2014 et a immédiatement cartonné (1.5M de dollars de bénéfices en 4 jours). C’est presque 1 an après que sort cette version Director’s Cut sur console.

Première Approche

Attention, Wasteland 2 n’est pas pour tout le monde, ce jeu ayant été conçu pour être proche de ce qui existait dans les années 90. Ne vous attendez pas à des graphismes de fou furieux, des cinématiques à profusion ou un gameplay nerveux. Dans Wasteland 2 on prend son temps, on réfléchit et ce, dès la création des personnages ! Vous devez construire votre équipe de Rangers du désert, soit en utilisant des archétypes déjà élaborés (sniper, mécano, médic, etc…) ou alors créer votre ou vos personnages de A à Z. Réfléchissez bien car le jeu ne vous fera aucun cadeau si vous faites des erreurs de création. Ne vous éparpillez pas en essayant de rendre votre personnage efficace au maniement de plusieurs armes par exemple car au final il sera moyen partout, et au vu de la rareté des munitions et du coût de ces dernières, vous serez obligé de n’en choisir qu’une ! Chaque décision à la création du personnage est importante, ce qui rebutera déjà un certain nombre de joueurs (contrairement à un Skyrim par exemple ou ce type d’erreurs est peu ou pas pénalisant).

Wasteland 2 01

Une fois votre (vos) personnage(s) créé(s), vous découvrez l’histoire du jeu. Après un holocauste nucléaire, des survivants se sont installés dans une ancienne prison (après avoir allègrement viré les détenus) afin de pouvoir survivre plus efficacement. Malheureusement, un peu comme un retour de bâton, la prison est régulièrement attaquée par des humains devenus sauvages, par des mutants déformés par les radiations et autres joyeusetés de ce monde post-apocalyptique « à l’ancienne ». Afin de se protéger et de défendre aussi les survivants extérieurs encore à peu près humains, un groupe de volontaires auto-proclamé Rangers du Désert, a vu le jour. Vous êtes l’une des nombreuses recrues de ce groupe quelques années plus tard. Votre première mission est de découvrir qui à tué le Ranger Ace alors qu’il était en mission, à la recherche de l’origine d’un message radio étrange parlant de civilisation synthétique…

Wasteland 2 04

Si encore une fois, le graphisme est austère, avec sa vue de dessus, ressemblant à une 3D isométrique (graphisme phare des années 90) et des personnages en 3D très simple et pixellisés, on ne peut que constater que l’effort et le travail accomplis par inXile Entertainment à retranscrire une ambiance de fin du monde, au travers de ses environnements travaillés et crédibles (même si cela semble « faible graphiquement », le cachet très oldies fait vibrer la corde de la nostalgie). tout ceci est accompagné de musiques à la fois discrètes est agréables. Autre point fort, l’énorme travail sur les dialogues (audio et écrits) avec une traduction française juste et efficace (texte seulement). Seul bémol, des textes parfois flous, et trop petits dans l’ensemble, ce qui est assez fréquent lors de portage de jeu PC vers les consoles.

Wasteland 2 05

Au final ?

Pour un jeu aussi complexe que Wasteland 2, que ce soit au travers de la gestion des personnages et de l’équipement, mais aussi des combats, inXile a fait globalement un bon travail, notamment grâce aux rosaces d’actions via les touches LT et RT. La prise en main reste un peu délicate, et un temps d’adaptation sera nécessaire pour bien mémoriser toutes les possibilités du jeu. Le didacticiel en jeu reste utile, encore que, encore une fois, le texte est trop petit (j’ai testé le jeu sur un écran de 140cm pourtant..). Cette complexité prend toute sa mesure avec les combats. Si vous avez déjà joué à XCOM, les combats de Wasteland 2 sont similaires. Proche du système de combat d’un Donjons & Dragons, ils se déclenchent quand un ennemi (humain, monstre ou autre) voit un de vos personnages. S’ensuivent des tours de jeu où le plus rapide joue en premier. Il faut donc anticiper ce classement (représenté par les portraits de vos persos et des monstres en haut de l’écran). A chaque tour, vous aurez un certain nombre de PA (points d’actions) à dépenser, représenté par les lampes vertes en bas au centre.

Wasteland 2 08

Vous pouvez vous déplacer et tirer, tirer plusieurs fois, passer en mode embuscade (qui permet de stopper une action ennemie en lui tirant dessus lors de son tour), ou exécuter une action spéciale comme soigner. Chaque action coûte un des points d’actions, par exemple tirer une fois au pistolet coûte 3 PA. Vous devrez donc gérer au mieux ces points afin d’optimiser le tour de votre personnage. Si cela paraît simple et évident comme ça, ce n’est qu’un rouage d’un système très bien conçu et fait pour réfléchir, car vous pouvez autant blesser l’ennemi que vos compagnons ! Les armes à effet comme le fusil à pompe dispose d’un rayon de dégâts en forme de cône. Si vos compagnons y sont, ils seront également blessés ! Même chose pour la ligne de vue. L’IA des ennemis est assez intelligente pour coordonner ses actions afin de vous donner du fil à retordre !

Comme chaque balle, chaque kit de soin est compté, il faut constamment anticiper pour ne pas se retrouver à court de munitions (ou de soins) ! La cerise sur le gâteau? Les armes peuvent s’enrayer, vos compagnons temporaires (personnages qui rejoignent l’équipe pour une raison particulière) peuvent se mettre à agir de leur propre chef, et ce, pour le meilleur… et le pire !

Wasteland 2 12

Comme dit plus haut, Wasteland 2 ne laisse passer aucune erreur, vous avez déplacé votre personnage juste devant l’adversaire au lieu de lui tirer dessus ? Pas de retour possible ! Vous avez sélectionné un ennemi au lieu d’un de vos personnages pour être soigné ? L’ennemi est soigné !

Conclusion

Avec une histoire mature et très bien écrite, un système de combat complet et complexe, Wasteland 2 plaira aux joueurs adeptes de challenge et de difficulté. Son aspect austère et vieillot en rebutera énormément d’autres, mais la qualité du contenu justifie grandement cet enrobage tout droit sorti d’une autre époque. Seuls des soucis de caméra ainsi que de sélection de cibles pendant les combats (pourquoi le médic sélectionne toujours un ennemi pour le soigner en premier ??), ainsi qu’un trop grand nombre de combats aléatoires (sur une carte digne de celle des jeux de rôles de type Final fantasy des années 90) dans les premières heures de jeu pourront frustrer beaucoup de joueurs. Wasteland 2 ne montre ses qualités qu’à ceux qui creuseront au-delà de ses défauts, et les courageux découvriront un jeu complet, travaillé et intéressant.

La vraie question est : ne serait-il pas mieux d’y jouer sur PC ? C’est à vous de décider…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tags

Lucian Blight

Joueur depuis 29 ans et gros consommateur de RPG, Je reste ouvert à beaucoup de genre. Passionné par le média et ce qui l'entoure, j'aime partager mes expériences mais aussi mes coups de gueules...

Articles en relation

Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  La Capotte, il y a 3 ans et 9 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #2348

    Lucian Blight
    Participant

    Seuls les vieux briscards du jeux video connaissent cette licence sortie récemment d’outre-tombe. Cette version Console d’un jeu conçu pour PC est-ell
    [Lire l’article : Wasteland Director’s Cut : Le Test]

    #2349

    La Capotte
    Participant

    Exellent test, j’ai penser la même chose de ce jeu.
    Après j’avoue que si on a Un pc qui tiens la route c’est bien mieux le comBo clavier et souris

    #2350

    Nico Medic
    Participant

    Bon test 🙂
    Effectivement, il vaut mieux y jouer sur un PC, qui, par ailleurs, n’a pas besoin d’être une « bête de course ».
    Wasteland y est beaucoup mieux optimiser, notamment au niveau du gameplay. Néanmoins, la version Xbox One reste une bonne alternative, ne serait ce que pour découvrir la licence. Pour ma part, j’ai toujours préféré Fallout à Wasteland … L’original à la copie, en somme !

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Close

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer